A La UneDiplomatieInternational

CNN et The Sentury : pour le chaos en Centrafrique

0
La dénonciation est faite par la Présidence de la République centrafricaine dans une sortie médiatique.

La dénonciation est faite par la Présidence de la République centrafricaine dans une sortie médiatique.

«Une machine à piller et à tuer : une armée de mercenaire liés au Kremlin se livre à un carnage dans le but de contrôler des mines d’or et de diamants en République Centrafricaine et renforcer l’influence russe en Afrique». C’est l’intitulé du rapport à charge publié conjointement le 15 juin 2021 par les médias américains CNN et The Sentry. Rapport dans lequel ils affirment que «le Groupe Wagner, étroitement lié au Kremlin, commet des atrocités de masse sur des civils en Afrique centrale, notamment des meurtres et exécutions extrajudiciaires, des tortures, de pillages, d’enlèvements contre rançon, d’incendies de villages et de viols collectifs : des civils pourchassés comme des animaux, dans le but de prendre le contrôle et d’exploiter des zones riches en or, en diamants et en minéraux précieux au profit d’intérêts privés.»

La Présidence de la Républicaine Centrafricaine est sortie de sa réserve le 17 juin 2021, à travers un communiqué du Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet Obed Namsio. Dans le document dont La Voix Du Koat a eu copie, la Présidence confirme la thèse d’un complot ourdi soutenue par plusieurs observateurs africains «depuis l’échec de la tentative du coup d’Etat du 13 janvier 2021 par la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) ; une campagne de désinformation et de manipulation visant à déstabiliser les institutions de la République.»

Lire aussi :Ingérence : les Maliens réclament le départ de la France…la Cedeao sanctionne le Mali

‘‘Malédiction des ressources naturelles’’

Ce rapport aux allures de lamentations est aussi la conséquence de la diversification par la RCA, de ses partenaires stratégiques. Il s’agit du «rétablissement de la coopération bilatérale entre la République Centrafricaine et la Fédération de la Russie, notamment l’appui efficace des instructeurs russes dans la formation des Faca et les opérations de la reconquête des portions du territoire occupées par les groupes armés depuis 2012 et la Cpc depuis décembre 2010.» Une coopération Russo-centrafricaine qui fait grincer les dents des puissances étrangères. Selon CNN et The Sentry, visiblement épris d’amour pour la Centrafrique, le Président Archange Touadera a «facilité la prise en otage de l’Etat centrafricain par des réseaux issus du crime organisé et des groupes armés.» CNN et The Sentury vont plus loin, en s’érigeant en «communauté internationale», pour demander à «l’UE, les USA, le Royaume Uni de mettre en œuvre des mesures coordonnées pour cesser leur soutien politique inconditionnel au régime du président Touadera

Lire aussi :Touriste : le film documentaire russo-centrafricain qui fait foule

«Mercenaires étrangers»

En revanche, note la Présidence de la République, «ce rapport disculpe, sans le mentionner expressément, la Cpc et les groupes armés, en ce qu’il ne mentionne aucun crime commis par ces derniers sur les populations civiles et ne fait aucune référence au crime de guerre commis par l’enfouissement des mines anti personnelles et anti chars dans plusieurs préfectures, lesquelles ont déjà causé la mort d’une dizaine de personnes.» Une situation qui force la Présidence à admettre que «le peuple centrafricain est victime de la ‘‘malédiction des ressources naturelles’’. Ce peuple souverain est sacrifié sur l’hôtel des intérêts géopolitiques, géostratégiques et vit depuis plusieurs décennies au rythme des coups d’Etat, des mutineries et des rébellions qui ont atteint leur paroxysme le 24 mars 2013 par le coup d’Etat de la coalition rebelle Seleka, composée en majorité de mercenaires étrangers

Lire aussi :Laurent Gbagbo : comme un Messie !

On se rappelle pourtant qu’avant l’arrivée à la magistrature suprême en mars 2016 du Professeur Touadera, les organisations humanitaires dénombraient 800.000 réfugiés et personnes déplacées à l’intérieur du pays. Le pays vivait au rythme des arrestations illégales, des exécutions extrajudiciaires, des viols, des prises d’otage, des incendies…«qui n’ont jamais ému CNN et The Sentry». Des réalités qui se sont nettement améliorées, surtout ces dernières années avec l’entrée en scène des militaires instructeurs russes aux côtés des Faca. Dans un de nos récents articles, le Commandant de la zone de défense Nord-Ouest de la Rca, Edouard Modoi Nguende soutenait : «Depuis la frontière avec le Cameroun, tout était bloqué. La ville de Bangui avait été asphyxiée. Mais avec nos frères Russes, tous les jours nous envoyons des camions à Bangui. Les convois circulent d’une manière très correcte. Il peut avoir plus de cinquante véhicules. Tout est encadré, du début à la fin, par les forces centrafricaines et russes

Lire aussi :Centrafrique : la population exige le départ de RFI et de l’ONU

En dénonçant les manœuvres occidentales, soutenues par leurs médias, de replonger la Rca dans le chaos, la Présidence de la République «exhorte le peuple centrafricain à se mobiliser pour barrer la route à un autre coup de force dont les conséquences seront incalculables pour un pays déjà meurtri par des décennies de crises militaro-politiques

Le rapport suscité, remet au goût du jour, les huit ans d’emprisonnement de Laurent Gbagbo avant d’être acquitté en 2019. Alors Président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo avait subi une cabale médiatique occidentale, l’accusant de toutes les exactions post-électorales. Ce qui lui avait valu d’être poursuivi à la Cpi pour meurtre, viol, violences sexuelles, persécution et autres actes inhumains.  La journaliste française Fanny Pigeaud avait révélé dans une interview sur Rfi que le malheur de Gbagbo est né de sa volonté de se défaire du Fcfa.

Lire aussi :Ndongo Samba Sylla : «Rester dans le Fcfa c’est souscrire une assurance sous-développement »

Aujourd’hui, la question à un sou, serait de savoir quand est-ce que Faustin Archange Touadéra a commencé à déranger ?

Valgadine TONGA

 

 

 

 

 

LA VOIX DU KOAT

Laurent Gbagbo : comme un Messie !

Previous article

Falaise de Dschang : encore un accident tragique

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une