- Advertisement -spot_img
AccueilCampagne présidentielle / Rdpc : affichage sauvage et meeting en salle
Array

Campagne présidentielle / Rdpc : affichage sauvage et meeting en salle

- Advertisement -spot_img

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a ouvert la campagne à la Maison du parti à Douala, après avoir procédé à un affichage agressif dans la nuit.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a ouvert la campagne à la Maison du parti à Douala, après avoir procédé à un affichage agressif dans la nuit.
A la Maison du parti de Bonanjo.

Accompagné de ses alliés politiques que sont entre autres l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), l’Union des populations du Cameroun (Upc) faction Bapooh Lipot, le Rdpc, parti au pouvoir a rassemblé ses militants de la ville de Douala au cours de ce qui a été appelé, méga meeting dans l’enceinte de la maison du parti à Bonanjo ce 22 septembre 2018. Le parterre des élites du département du Wouri, membres du gouvernement, parlementaires ou cadres du parti présidait la rencontre, avec au centre le ministre d’Etat en charge de la justice garde des sceaux, Laurent Esso.

Plutôt qu’un meeting au cours duquel un candidat déploie des arguments pour convaincre un auditoire pour l’adhésion à une cause, la rencontre avait tout l’air d’un rendez-vous entre camarades et amis d’un groupe.  Au cours duquel les uns et les autres doivent confirmer par leur présence leur fidélité. Le grand public n’y était pas invité, et l’entrée de la salle était filtrée par des hommes nerveux, au visage placide, qui ne laissaient entrer que ceux qu’ils reconnaissaient, et surtout qui arboraient la tenue du parti ou tout autre support de communication à l’effigie de Paul Biya. Toute autre personne devait justifier sa présence sur les lieux, journaliste par exemple, avant d’être autorisée à accéder à la salle.

Les différents alliés ont d’abord confirmé tour à tour leur soutien au président sortant Paul Biya, qui reste selon eux le seul homme en mesure de guider le Cameroun. Les discours laudateurs en faveur du candidat ont suivi, chacun allant de son meilleur style pour encenser le père du renouveau. Les militants qui étouffaient dans la salle retiendront ou réécouteront les mêmes slogans : l’homme des grandes réalisations, en passant par les grandes ambitions, et qui a aujourd’hui « la force de l’expérience.» C’est cet homme-là qu’il faut voter le 7 octobre prochain pour « préserver la paix », sans plus.

Affichage anarchique

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a ouvert la campagne à la Maison du parti à Douala, après avoir procédé à un affichage agressif dans la nuit.

Avant la rencontre de Bonanjo dans l’après-midi, le Rdpc avait en réalité commencé sa campagne dans la nuit. Les habitants de la ville de Douala se sont réveillés sur des affiches à l’effigie de Paul Biya placardées partout. Poteaux électriques, murs des domiciles privés, barrières des chantiers, voitures abandonnés, kiosques, terre-plein des routes… en avaient pour des quantités. L’affiche sur fond bleu présente la photo de Paul Biya avec le slogan « la force de l’expérience » en français et en anglais. Ce qui a été perçu par les sympathisant des autres candidats comme de la pure provocation. Sous cape, certains cadres du parti regrettent cette méthode complètement en marge des normes d’affichage en période de campagne. Le Rdpc montre une fois de plus que sur ce terrain il est le plus fort, ou plutôt qu’il est prêt à passer en force.

Herman NOE

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img