Sénatoriales : l’ Undp à l’assaut des postes de sénateurs dans le Centre

0

Le parti de Bello Bouba Maigari a tenu une réunion de clôture de la campagne électorale, mercredi 21 mars 2018 à Yaoundé. La tête de liste de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès, Undp, aux Sénatoriales dans le Centre a diffusé un message lié au développement participatif visant à refaire le processus de décentralisation au Cameroun.

La tête de liste de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès, Undp, aux Sénatoriales dans le Centre a diffusé un message lié

Jeanne Marie Abega

En déclinant un message d’une telle essence, Jeanne Marie Abega vise la refonte du processus de décentralisation qui a, d’après la tête de liste Undp dans le Centre, du plomb dans l’aile depuis deux décennies. D’après la présidente de la fédération départementale de l’élue, le développement est mieux implémenté lorsqu’il est participatif. Dans une telle configuration, soutient-elle, les populations locales devront être au cœur de ce processus tant le Cameroun a besoin de cette action de développement local. Mme Ndzie Abega a profité de cette réunion de clôture de la campagne électorale au siège de l’ Undp à Yaoundé pour passer au scanner la décentralisation d’après l’enseignante de formation, a du plomb dans l’aile depuis 22 ans.

En effet, explique la femme politique, «voici 22 ans que le Cameroun marque le pas sur place, la décentralisation n’est pas toujours effective». Pour le peu de pouvoir qui a pu être cédé aux collectivités territoriales décentralisées, ajoute-t-elle, il est aussitôt neutralisé des tutelles avilissantes. Référence faite aux délégués du gouvernement auprès des communautés urbaines des grandes villes qu’elles appréhendent comme des goulets d’étranglement au levier de la décentralisation. A cause de cet état de choses, J.M. Abega préconise l’urgence de l’opérationnalisation de cette réforme.

Pour la tête Undp aux Sénatoriales dans le Centre, les candidatures investies par les organes dirigeants du parti sont animées par des acteurs politiques issus de plusieurs catégories socioprofessionnelles: planteurs, fonctionnaires, commerçants, opérateurs du secteur informel, etc. Tous ces acteurs politiques maîtrisent, conclut la militante de l’ Undp, le quotidien ambiant du bas-peuple. Raison pour laquelle elle appelle les conseillers municipaux de la région du Centre à voter pour la liste Undp qu’elle a, d’ailleurs, présentée à la base militante présente en salle. Aussi, ses congénères candidats à cette  échéance électorale ont-ils été présentés aux Hommes de médias.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply