A La UneSport

Chan 2020/ Cameroun-Zimabwe : une femme de fer au sifflet !

0
L’éthiopienne Lydia Tafesse Abebe a été désignée pour arbitrer le match d’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations qui oppose cet après-midi, le Cameroun au Zimbabwe.

L’éthiopienne Lydia Tafesse Abebe a été désignée pour arbitrer le match d’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations qui oppose cet après-midi, le Cameroun au Zimbabwe.

Honneurs aux femmes pour une compétition de mâles ! L’approche genre et la compétence sont visiblement des valeurs qui tiennent à cœur la Confédération africaine de football (Caf) qui a choisi Lydia Tafesse Abebe pour diriger la rencontre d’ouverture du Chan 2020 ce jour au stade omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Une grande responsabilité pour la fille d’Addis-Abeba. A 40 ans sonnés, l’arbitre éthiopienne est l’une des trois femmes sélectionnées et la seule femme arbitre centrale de la compétition qu’abrite le pays de Samuel Eto’o. Cela fait maintenant 14 ans que Lydia est arbitre au niveau international. Elle a participé à plusieurs Coupes d’Afrique des nations (Can) et était présente à la dernière Coupe du monde féminine, en 2015 au Canada.

Lire aussi :Chan 2021 / Jacques Zoua Daogari : pour ma patrie, je dis oui !

A ce jour, l’ancienne basketteuse a arbitré 4 Coupes du monde de football entre 2015 et 2019, et 4 Coupes d’Afrique, toutes catégories confondues sauf les Séniors masculins. Pharmacienne de formation, les relations humaines sont l’une des facettes qu’elle apprécie le plus. Elle est également reconnaissante envers la Fédération éthiopienne de football qui lui a donné, à elle et à ses collègues, confiance pour continuer dans l’arbitrage en leur confiant des matches de Premier League. Elle se souvient très bien de l’influence de l’ancien vice-président Tihaye Egziaber sur elle.

Des parquets à la pelouse

Ses performances impressionnantes lui ont valu une toute première convocation internationale en 2006 lorsqu’elle a arbitré un match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans entre le Nigéria et le Libéria à Abuja, ce qui lui a ouvert les portes de la progression. En tant que femme, Tafesse dit qu’il y a toujours eu un excellent équilibre entre sa famille et l’arbitrage, une carrière à laquelle elle a accordé toute son attention. Et maintenant, elle espère pouvoir influencer la prochaine génération de femmes arbitres en Éthiopie et sur le continent. Elle espère qu’après l’arbitrage, en plus de continuer sa profession de pharmacienne, elle deviendra instructrice car elle aimerait que plus de femmes suivent son chemin.

Daniel NDING

LA VOIX DU KOAT

Show : Rabba Rabbi…à tout seigneur, tout honneur!

Previous article

Fécafoot : Infantino et Fatma Samoura en mode maffia

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une