- Advertisement -spot_img
AccueilCamerounBiodiversité : le Cameroun occupe la 4ème place africaine

Biodiversité : le Cameroun occupe la 4ème place africaine

- Advertisement -spot_img

La 27ème édition de la journée internationale de la biodiversité a été célébrée au Cameroun, le 22 mai 2020, sous le thème « Covid-19 : nos solutions sont dans la nature ».

C’est dans un contexte de crise sanitaire, dans laquelle le monde entier peine actuellement à trouver un traitement adéquat pour sauver la planète contre cette pandémie meurtrière du Covid-19, que la nature à travers sa biodiversité s’avère être une solution efficace aujourd’hui. Et le thème choisi pour cette 27ème célébration est fort évocateur : « Covid-19 : nos solutions sont dans la nature ». Au-delà de cette commémoration vendredi dernier, le ministère camerounais de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable, a opté pour la sensibilisation, le plaidoyer, et l’action, pour faire reculer la menace qui affecte aujourd’hui l’avenir écologique de la planète toute entière.

Le message du Cameroun

Dans son message de circonstance, le ministre Pierre Hele, appelle à une mobilisation de tous pour une synergie d’actions concourant pour protéger la nature qui renferme, entre autre, la biodiversité. Car la perte de cette biodiversité a des effets néfastes sur les différents aspects du bien-être de l’homme, tels que la sécurité alimentaire, la santé, la vulnérabilité face aux catastrophes naturelles, la sécurité énergétique, l’accès à l’eau propre et aux matières premières notamment. Et pour mieux illustrer cette politique sectorielle menée par le gouvernement camerounais, le ministre Pierre Hele, convoquera tour à tour les célèbres pensées d’un botaniste français, qui disait : «Quand la nature aura passé, l’homme la suivra », et de l’écologiste indien Geronino qui précise que : « Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été péché, alors on saura que l’argent ne se mange pas ».

Le potentiel du Cameroun

Le Cameroun est classé par le Fonds mondial pour la nature (Wwf), en mars 2018, au 21ème rang mondial et au 4ème rang africain, en termes de biodiversité faunique et floristique, après l’Afrique du Sud, le Congo et la Tanzanie. Avec environ 22 millions d’hectares de forêts, couvrant 45% du territoire national, le Cameroun constitue le 2ème plus grand massif forestier du Bassin du Congo, où vit près de la moitié des espèces d’oiseaux et de mammifères d’Afrique, et sur les 9 000 espèces de plantes inventoriées dans le monde, 595 sont endémiques au Cameroun. Sa richesse faunique étant composée de 335 espèces de mammifères, 913 espèces d’oiseaux et 542 espèces de poissons. D’ailleurs une étude d’évaluation scientifique de cette biodiversité et de ses services éco-systémiques est en cours, pour avoir une idée précise de ce riche potentiel. En attendant, le Cameroun, à travers son point focal national de la convention sur la diversité biologique, piloté par Joséphine Beyala Epse Eloundou, prépare déjà la COP15, et l’agenda de la prochaine décade 2020-2030.

Samuel Bondjock

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img