- Advertisement -spot_img
AccueilBarrage de Lom-Pangar : les bailleurs de fonds satisfait de l'avancée des...
Array

Barrage de Lom-Pangar : les bailleurs de fonds satisfait de l’avancée des travaux

- Advertisement -spot_img

Une délégation de la Banque Européenne d’investissement (Bei) s’est rendue le 19 novembre dernier sur le site de l’ouvrage à l’effet d’apprécier la qualité des travaux.

C’est la première visite de la Bei à l’Est depuis la mise en service du barrage. Cette descente coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire de la Banque Européenne d’investissement sous le slogan «60 ans pour prospérer ensemble». Célébration placée cette année sous le signe des investissements de l’institution au profit du développement des pays partenaires. Accompagnée pour la circonstance par Dr Théodore Nsangou, directeur général de Electricity development corporation (Edc) et quelques représentants de l’administration notamment le Minee et le Minepat, l’équipe de la BEI était composée de Andrea Pinna, chef de la représentation régionale pour l’Afrique centrale, Michael James Waldron, spécialiste principal en énergie et de Priscille Nankeu, office assistant. Cette visite avait pour but d’apprécier la réalisation et le fonctionnement de l’ouvrage, son apport énergétique et son impact en termes d’amélioration des conditions de vie des populations.

Une délégation de la Banque Européenne d’investissement (Bei) s’est rendue le 19 novembre dernier sur le site de l’ouvrage à l’effet d’apprécier la qualité des travaux.
Les bailleurs de fonds à Lom Pangar.

Pour le chef de la représentation régionale pour l’Afrique centrale, «la Banque Européenne d’investissement a participé au financement du projet hydroélectrique de Lom-Pangar par la signature en 2012 d’un prêt souverain de 30 millions d’Euros au Cameroun. Ce financement a notamment servi dans le cadre de la réalisation des travaux de la composante I du projet, à savoir, la construction du barrage réservoir». Après une visite guidée de l’ouvrage, -la salle de commandes évacuatrices, la zone de restitution, la digue de col, le site de construction de l’usine de pied et bien d’autres installations de chantiers comme le seuil de ré-oxygénation-, Andrea Pinna a dit être émerveillé par la qualité de l’ouvrage réalisé par Edc. Il a constaté avec satisfaction que la partie barrage est opérationnelle depuis 2015, et assure avec succès la régularisation du débit du fleuve Sanaga avec un impact significatif en termes d’augmentation de capacité de production des centrales installées à Song Loulou et Edéa d’une capacité de 170 mégawatts. D’une capacité de 6 milliards de mètres cube d’eau, Lom-Pangar tel que présenté est le plus grand barrage-réservoir jamais réalisé au Cameroun. La réception provisoire de l’ouvrage a eu lieu le 30 juin 2017 avec notamment un transfert de compétences entre l’entreprise chinoise Cwe et l’équipe technique de Edc qui, depuis s’est installée aux commandes de l’exploitation.

Etat des lieux

Pour le moment, les activités sont concentrées sur la construction de l’usine de pied dont la cérémonie de lancement s’est déroulée le 20 septembre 2018, sous la houlette de Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’énergie. Des informations recueillies sur le terrain, l’usine de pied dont il s’agit aura une puissance installée totale de 30 mégawatts et sera équipée de 04 turbines de type Kaplan vertical, avec une puissance nominale unitaire de 7,5 mégawatts chacune. A Lom-Pangar justement, toutes les conditions sont réunies afin de livrer l’usine dans un délai raisonnable de 30 mois. Le matériel nécessaire à la réalisation de l’usine est en cours de fabrication en Chine. Les travaux en prélude à l’ouverture du corridor de la ligne haute tension Lom Pangar-Bertoua de 90 Kv ont commencé. Entre temps, les populations locales fondent beaucoup d’espoir sur la construction de cette usine de pied qui permettra d’électrifier environ 150 villages dans la région de l’Est.

Hors du barrage, les programmes complémentaires de mise en œuvre des mesures sociales et environnementales sont aussi en cours de réalisation. Sur la retenue du barrage, une intense activité de pèche s’est développée depuis 2016. Celle-ci attire un flux continu de pécheurs venant de divers horizons du Cameroun et même des pays voisins. Si en 2017 on comptait quelques 30 milles pêcheurs installés autour de la retenue de Lom-Pangar, aujourd’hui ce chiffre est  monté d’un cran. C’est l’une des retombées directes les plus importantes de la réalisation de ce projet qui est au centre du développement socio-économique des localités riveraines telles que Ouami, Deng-Deng, Belabo, Bétaré-Oya et Bertoua.

D.D. Source Le Messager

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here