Architecture et bâtiment : les professionnels boudent le forum

0
Du 31 octobre au 1er novembre 2019, architectes, urbanistes, cimenteries, ingénieurs de génie civil et autres acteurs de l’urbanisme et des bâtiments vont se retrouver à l’hôtel Sawa autour de la population. Deux jours d’échanges autour du thème «un architecte pour une construction durable et innovante». Un thème plus que jamais d’actualité, comme l’explique Guy Moclaire Kamgang, entrepreneur spécialiste des questions d’innovation : «Le Cameroun est un pays en voie de développement, ça veut dire qu’il cherche son développement. Nous avons entendu parler d’immeubles qui s’effondrent, conséquence de mauvaises constructions
Tenue du 31 octobre au 1er novembre à l’Hôtel Sawa à Douala, la 1ère édition du forum sur l’architecture et le bâtiment  n’a pas drainé les acteurs souhaités par les organisateurs.

Un fiasco ? Plus d’un ont tiré cette conclusion  à la fin de la 1ère  édition du Forum sur l’architecture et le bâtiment (Fab) qui a eu lieu le 31 octobre au 1er novembre à Douala. C’est dans une salle  presque vide que se sont déroulés les travaux. A peine une dizaine de participants joints aux organisateurs et quelques journalistes suivent après 4heures de retard le discours d’ouverture de Samuel Célestin Nyindié, le représentant du gouverneur de la région du Littoral. Une allocution précédée de celle de Simon Djombi Enyawè, Dg de Global Vision, organisateur de l’évènement. On lit la désolation sur le visage de cet octogénaire et pasteur d’église réveillé qui a décidé, malgré tout, de poursuivre l’initiative. L’homme de Dieu précise : «Voir un prophète parler de l’architecture et de la maison, ça peut surprendre. Mais nous savons tous  que le premier architecte est Dieu».

Lire aussi :Bâtiments et construction : les architectes se livrent

Pourquoi une si belle initiative n’a pas été suivie par les professionnels? Approché pour en savoir d’avantage, des indiscrétions à l’Ordre des architectes du Cameroun (Oac) renseignent que l’Oac n’était pas au courant de la rencontre. Aussi, l’ordre tenait au même moment ses journées portes ouvertes. Selon Simon Djombi Enyawè, l’objectif de ce forum était de rassembler les auteurs et les acteurs, ainsi que la société civile pour les amener ensemble à bâtir nos villes. D’après le Dg de Global Vision, structure spécialisée dans la communication et le marketing, il était question de permettre aux Camerounais de bien vivre et de ne plus connaître les écroulements d’immeubles et mauvaises constructions.

Les travaux ont quand même eu lieu, avec des exposés assez riches autour du thème : «Un architecte pour une construction innovante et durable». Plusieurs recommandations ont été faites. Les populations sont invitées à se rapprocher des architectes et des spécialistes en cas de besoin de construction. L’Etat est appelé à offrir un habitat décent et véritable à la population.

Félix EPEE

LA VOIX DU KOAT

Figures : John Ngu Foncha, l’artisan déçu de l’unification du Cameroun 

Previous article

Huile de palme : le dilemme du financement des agro-industries

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *