Stop Coronavirus/Dr Charles Hopson : «Nous avons déjà un réseau de distribution aux USA»

0

Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire  soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19». Dr Charles Hopson est entre autres, diplômé de Georgia Tech aux Usa, de Institut for Alternative Medecine and Cancer Research en Californie. Il a également obtenu un diplôme en médecine orthomoléculaire au National College of Natural Medicine dans l’Etat d’Ohio. Dans cet entretien, Dr Charles Hopson parle de ses nouvelles trouvailles Stop Coronavirus.

Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire  soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

Dr.Charles Hopson

Depuis la mise sur pied de votre remède «Stop Coronavirus», combien de patients avez-vous déjà soignés ?

Depuis le lancement du produit en Mars, il y a plus de 500 personnes parmi nos anciens patients qui l’ont pris de manière préventive et aucun d’eux à ce jour n’a été infecté, par ailleurs nous avons soigné une quinzaine de personnes présentant des multiples symptômes du Covid-19 mais qui ont décidé de ne pas se rendre à l’hôpital et parmi ces personnes on peut trouver des hommes d’affaires, des magistrats des cadres d’entreprises et des patients ordinaires.

Vous venez également de fabriquer du Sirop et des bonbons contre le Coronavirus. Parlez-nous en…

Je dois avouer que j’ai reçu des messages de mes fans dans les réseaux sociaux qui m’ont encouragé à continuer à mener le combat pour promouvoir les solutions africaines au Covid-19, et m’ont incité à formuler des solutions plus efficaces mais abordables pour le plus grand nombre. C’est ainsi que j’ai formulé le sirop Stop CoronaVirus comme solution pour accompagner le gouvernement dans sa mise en place des nouvelles mesures de relance économique. Le sirop  Stop CoronaVirus est un produit préventif et curatif et deux cuillerées à soupe par jour sont suffisantes pour la prévention du Covid-19. On peut prendre jusqu’à cinq cuillerées par jour pour le traitement.

Le second produit est un bonbon Stop CoronaVirus destiné plus aux enfants et adolescents qui pourraient reprendre l’école avec sérénité car ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19.

Lire aussi :Dr Charles Hopson : «Stop Coronavirus rentre dans la catégorie des traitements»

Viennent-ils remplacer les gélules Stop Coronavirus ?

Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire  soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

Les deux nouveaux produits ne viennent nullement remplacer les gélules. Ils sont simplement une version moins onéreuse de Stop CoronaVirus destinés au grand public. Les gélules ont toujours leur rôle et peuvent être utilisées en combinaison.

Affirmez-vous aujourd’hui que si le Cameroun adopte la solution buvable ou les bonbons, il est sorti de crise ? Les activités peuvent-elles reprendre ?

Comme je l’ai dit plus tôt ces deux nouveaux produits peuvent permettre la relance des activités tous secteurs confondus.

Vous avez eu à faire le pied de grue devant les ministères de la Santé publique et de la Recherche scientifique pour parler du fruit de vos recherches. Y-a-t-il du nouveau ?

À ce jour personne ne m’a ni reçu ni appelé.

Mgr Samuel Kleda a mis sur pied, bien après vous, un produit pour soigner les malades. Il commence déjà à recevoir du soutien de personnalités et même du gouvernement…

Je dois d’abord saluer cet acte de bravoure de Mgr Samuel Kleda qui a décidé de proposer une solution endogène au Covid-19 en guérissant plus d’une centaine de personnes infectées. Évidemment Mgr Samuel Kleda est venu confirmer la thèse que je défendais deux mois plus tôt qu’il y a des solutions africaines au Covid-19. Etant donné les résultats produits par son traitement et le fait qu’il soit une grande personnalité de l’Eglise Catholique au Cameroun, il n’était pas possible de l’ignorer comme cela.

Lire aussi :Mgr Samuel Kleda : «Le produit a déjà soigné beaucoup de médecins»

 Malgré l’indifférence du gouvernement, comment vous organisez-vous pour que les produits soient à la disposition du plus grand nombre de Camerounais?

J’ai plusieurs options pour faire distribuer mes produits localement et à l’international et j’attends impatiemment la reprise du trafic aérien.

Les Usa sont de gros consommateurs de vos remèdes naturels sur la longévité. Vous-ont-ils déjà sollicité ?

Nous avons déjà un réseau de distribution mis en place aux États Unis d’Amérique et nous allons y expédier nos produits dès que les vols reprennent.

Entretien avec Valgadine TONGA

Share.

About Author

Laisser un commentaire