Présidentielle : Projet de société/ Joshua Osih pour la fermeture de l’Enam

0

“24 mesures fortes pour 24 millions de rêves”. C’est ainsi que s’intitule le programme politique, économique et social présenté mercredi 22 août à Douala par Joshua Osih, à l’occasion de sa conférence de presse. Le candidat à la présidentielle de la principale formation politique de l’opposition camerounaise a, parmi ces mesures fortes, cité la fermeture de l’Enam(École nationale d’administration et de magistrature).

Joshua Osih se jette à la course de la magistrature suprême, autour du slogan "Ensemble pour un Cameroun meilleur".

Joshua Osih présente son projet de société.

Le candidat à la présidentielle du Social democratic front(Sdf) adosse les 24 mesures fortes pour 24 millions de rêves sur le fédéralisme, nouvelle forme de structuration de l’État camerounais fondée sur les 10 régions actuelles. “Le moteur du programme politique, économique et social est le fédéralisme. Pensez fédéralisme, c’est penser la suppression de l’École nationale d’administration et de magistrature(Enam)”. C’est la réponse de Joshua Osih adressée à un journaliste d’une chaîne Fm qui a réitéré la mesure liée à la fermeture immédiate de l’Enam qui, d’après l’homme politique, a formé de milliers de gouverneurs, de Préfets et de sous-préfets ayant, depuis décennies, plombé le fonctionnement des administrations camerounaises. C’est cette 12ème mesure forte du programme politique, économique et social du candidat à la présidentielle du Sdf qui a suscité bien de questions et interrogations des Hommes de médias qui veulent en déterminer les objectifs et dessein dans une grande salle de conférences de l’hôtel Prince de Galles pleine à craquer. D’après Joshua Osih, l’enjeu de cette mesure consiste à «décoloniser l’administration camerounaise, dont les mentalités des gestionnaires sont réfractaires au développement» parce que imbibées des pratiques liées à la corpution, à la mal gouvernance, au népotisme, au favoritisme, au clientélisme et au sectarisme.

Seulement, en même temps J. Osih envisage de fermer cette école prestigieuse, en même temps il entrevoit, s’il devient président de la République, de doubler le salaire des fonctionnaires sur 5 ans. Pourtant, ce sont ces agents publics qui, pour la majorité, sortent du moule de formation de l’Enam et bénéficient des trajectoires d’integration d’ascension et de mobilité socioprofessionnelles dans les bureaucraties étatiques. A la question de savoir si la jonction de ces deux mesures, dans le programme politique, économique et social, n’est pas paradoxale, Osih répond sans ambages: “Ce ne sont pas les Hommes qui font l’Enam, c’est plutôt l’Enam qui fait les Hommes”. Le prétendant à la magistrature suprême de la principale formation politique de l’opposition camerounaise soutient que cette école élitiste a formé de piètres administrateurs qui sont devenus des gouverneurs, des Préfets et des sous-préfets. C’est pourquoi le premier vice-président national estime qu’il faut fermer l’Enam. Histoire de de-coloniser l’administration camerounaise et d’insuffler une nouvelle énergie nécessaire à la revalorisation du statut des fonctionnaires. L’homme politique prévoit, dans la même veine, l’introduction des incitations indexées sur la pénibilité pour cette catégorie socioprofessionnelle en zone rurale et en zone difficile pour lutter contre l’absentéisme et l’abandon des postes. Celui qui est élu du peuple et vice-président de la commission des Finances et du budget à l’Assemblée nationale veut, suivant le paradigme fédéraliste, réduire l’effectif pléthorique du gouvernement à 20 postes ministériels même si Osih ne précise pas, concrètement, quels les ministères qui ne feront plus partie du kaléidoscope gouvernemental.

Au-delà de ces mesures de refonte administrative et économique, il y a aussi des mesures politiques non négligeables. Osih propose l’organisation, dans les prochaines années, de l’élection présidentielle à deux tours pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois et l’introduction du bulletin de vote unique. Dans le dessein de l’implémentation du fédéralisme et de la résolution de la crise sociopolitique contemporaine, le spécialiste de l’aéronautique élabore, comme mesure, la tenue d’une conférence nationale vérité, réconciliation et réparation, la mise sur pied d’un programme de désarmement, de démobilisation et de re-insertion et la délocalisation du chef-lieu de la région du Centre dans une autre aire culturelle de cette région. Dans le champ des réformes sociales, Le député du Wouri-Est propose la suppression des loyers d’avance et la régularisation des rapports entre les bailleurs et les locataires. Il s’agit aussi d’introduire, au plan éducatif, une bourse scolaire pour les enfants issus des couches les plus défavorisées et créer l’école gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle et la suppression de la scolarité dans les universités et grandes écoles d’État. Aussi envisage-t-il de développer les infrastructures et la capacité numérique pour transformer l’enseignement et l’éducation.

Au plan sanitaire, J. Osih veut offrir la gratuité des consultations pré et post-natales jusqu’à l’âge de 2ans, ainsi que des soins pour l’accouchement par césarienne et l’introduction d’une couverture santé à hauteur de 500.000 Fcfa par ménage et par an pour une prime de 1000 Fcfa par personne par mois. Telle est donc la synthèse des 24 mesures fortes pour 24 millions de rêves pour retrouver la paix, le travail et la patrie.

Serge Aimé BIKOI, envoyé spécial à Douala

Lire aussi : Présidentielle 2018/ Projet de société : les 24 mesures de Joshua Osih

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More