Croissance : L’Assemblée nationale vote le budget 2017

1

Vendredi dernier, les députés ont voté la loi des Finances pour l’exercice 2017 qui s’élève à 4, 373 milliards F.Cfa.

Vendredi dernier, les députés ont voté la loi des Finances pour l’exercice 2017 qui s’élève à 4, 373 milliards F.Cfa.

Billets de banque

Les députés (excepté ceux du Sdf) ont adopté, vendredi 02 décembre 2016, l’ensemble du projet de loi de Finances pour l’exercice 2017 après avoir invité à réduire le train de vie de l’Etat. L’impact sur les perspectives socio-économiques et les perspectives de croissance a été dégagé. Le budget de l’Etat en recettes et en dépenses est arrêté à la somme de 4, 373 milliards de F.Cfa. Pour l’exercice budgétaire 2017, il vise pour l’essentiel à réaliser 161 programmes et assurer l’élargissement de l’assiette fiscale. Vendredi dernier, en présentant cette loi de Finances, Luc Koa, député Rdpc et membre de la Commission des Finances et du Budget a affirmé que la présidente de ladite commission a apprécié «la bonne tenue de l’économie camerounaise qui a fait preuve de résilience, où la volonté du gouvernement a été d’accroître la productivité».

Au-delà des perspectives de croissance, du respect de ses engagements financiers, la Commission a voulu avoir amples informations sur la soutenabilité de la dette publique du Cameroun qui continue de s’accroître à une vitesse exponentielle. Le plan triennal et le plan de redressement de la Camair-co n’étaient pas en reste. Il ressort du rapport présenté que le taux de croissance de l’économie nationale en 2015 est de 5,8%, soit en baisse car en 2014, il était de 5,9%. Le taux de croissance dans le secteur primaire est estimé à 5,3 %. Il traduit en fait les performances des secteurs de l’agriculture et de l’industrie. Le secteur secondaire affiche davantage fière allure avec un taux de croissance consolidé à 8,2% par rapport à 6,8% en 2014. Les perspectives du commerce extérieur en 2015 indiquent que l’environnement était caractérisé par la chute des coûts mondiaux.

S’agissant de la compétitivité, le Cameroun a gagné une place dans le rapport de « Doing business 2017 ». A propos de la situation économique mondiale, le rapport adopté précise que les perspectives de l’économie mondiale selon les sources du Fonds monétaire international (Fmi) ont baissé (de 3,4 % à 3,1%) en 2016. Le taux de croissance est estimé à 1,6 % pour les pays développés, y compris les Etats-Unis. Dans la zone euro, le taux de croissance est estimé à 1,7% ; 6,6% pour la Chine. A noter que dans la zone Cemac, la chute du baril a fortement contribué au ralentissement de la situation économique. De 4,9 % en 2014, le taux de croissance est descendu à 1,6% en 2015 et d’après les perspectives de la Beac, il est estimé à 1,7% pour 2016. Dans l’ensemble, le budget adopté a pour ambition de consolider les bases de l’émergence de notre pays en 2035. La loi de Finances de 2017 apporte des modifications au niveau des taxes et des recettes douanières.

Source : Le Jour par Jean-Philippe Nguemeta

Share.

About Author