Présidentielle 2018 : vers une coalition des forces politiques de l’opposition ?

0

Sous les auspices de Habiba Issa, présidente nationale de l’Union des populations du Cameroun(Upc), candidate à la candidature dudit parti politique, le parti historique veut faire valider l’idée d’une coalition des formations politiques de l’opposition camerounaise. Histoire de challenger Paul Biya, candidat à la candidature du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Ces derniers jours, des pourparlers ont été engagés dans ce sens entre Habiba Issa, Josua Osih, Maurice Kamto, Cabral Libii Li Ngue Ngue et Akere Muna.

Habiba Issa, de l’UPC.

Il y a déjà des tractations de couloir sur la scène politique en vue de créer une dynamique de construction de la coalition des forces politiques de l’opposition camerounaise. Des rencontres ont, en effet, eu lieu avec des candidats à la candidature d’une fourchette de partis politiques. Ces derniers jours, il y a eu des discussions entre Josua Osih, prétendant du Social democratic front(Sdf) et Habiba Issa, postulante de l’Union des populations du Cameroun(Upc). Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun(Mrc), Cabral Libii Li Ngue Ngue, candidat du parti Univers et Akere Muna investi par le Front populaire pour le développement(Fpd) ont été, dans la même veine, approchés par des cadres de l’Upc.

Pour Habiba Issa, jointe au téléphone ce jour sur l’antenne de la Rts(Radio tiemeni Siantou), les réflexions continuent d’être faites pour aboutir à la consolidation de l’idée de la fondation de la coalition des forces opposantes : «Nous sommes en contact avec le Mouvement pour la renaissance du Cameroun(Mrc), le Social democratic front (Sdf), le parti Univers et le mouvement Now d’Akere Muna. Certains sont encore hors du pays, mais nous devrions tous nous rencontrer», informe la présidente du comité directeur du parti du crabe. Concernant, par exemple, le cas de la principale formation politique de l’opposition camerounaise, l’édile de l’Upc fait savoir que Josua Osih a demandé à la rencontrer pour accréditer une telle initiative. Mais cette figure politique féminine lui a répondu, il y a quelques jours, que le candidat du Sdf devra la rencontrer à son domicile pour échanger à ce sujet. D’ailleurs, ajoute Habiba Issa, «deux cadres du comité directeur de l’Upc ont été mis à contribution pour participer à l’élaboration de ce projet de coalition».

Le financement de la candidature et de la campagne électorale par la collecte des fonds a porté des fruits aux Etats Unis en 2008 avec Barack Obama, cette méthode est désormais expérimentée au Cameroun par l’un des candidats

Cabral Libii Li Ngue Ngue

En réalité, cette rencontre entre Josua Osih et Habiba Issa devait avoir lieu la semaine dernière. Mais malencontreusement, la circulation sur l’axe Yaoundé-Douala a été perturbée en raison de l’effondrement de la buse au niveau de Yassa à l’entrée de la ville de Douala. Effondrement consécutif à des pluies torrentielles survenues les 24 et 25 juillet 2018 dans la capitale économique. Raison pour laquelle cette rencontre a été renvoyée dans les prochains jours attendant, d’ailleurs, que le premier vice-Président national du Sdf achève sa tournée dans le Nord-Cameroun, laquelle est entamée depuis le 30 juillet 2018.

Pour l’instant, ces entités politiques manifestent un intérêt pour ce projet de coalition. Selon des sources crédibles, un mémorandum est en cours d’élaboration. L’objectif consiste, pour chaque formation politique de l’opposition, à intégrer une coalition d’une telle envergure et à signer ce mémorandum. Entre-temps, les 28 dossiers de candidatures sont en étude à Elecam. La liste provisoire des candidats retenus sera publiée dans les tout prochains jours au plus tard le 8 août 2018.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Laisser un commentaire