Présidentielle 2018 : 12 recours déposés

0

C’est à minuit que le greffe du Conseil constitutionnel a cessé d’enregistrer les recours des candidats à la candidature à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, dont les dossiers ont été rejetés. Au total, 12 requêtes ont été déposées auprès de cette haute cour juridictionnelle compétente.

Le Conseil constitutionnel du Cameroun sort des fonds baptismaux avec la nomination de son tout premier président, en la personne de Clément Atangana, 77 ans

Président du Conseil Constitutionnel, Clément Atangana.

Le leader politique recalé qui détient le record des recours déposés ce jeudi, 9 août 2018 est Bertin Kissob. Le président national du Cameroon party for social justice(Cpsj) a formulé trois requêtes contre le rejet de son dossier de candidature et contre le décret présidentiel convoquant le corps électoral le 7 octobre 2018. Pour B. Kissob, Paul Biya est disqualifié pour «incompétence». Le 2ème leader politique recalé qui a, lui aussi, déposé un recours est Valentin Engono. Le président national de l’Union camerounaise pour la démocratie et l’innovation(Ucdi) a élaboré une requête, dont le motif est «l’excès de pouvoir de Paul Biya

Autre recours non des moindres, c’est celui de Olivier Bile. Le leader national de l’Union pour la fraternité et la prospérité(Ufp) conteste le rejet de son dossier de candidature pour défaut de versement de la caution de 30 millions de Fcfa. Le foyiste se dit, d’ores et déjà, prêt à payer ce montant du cautionnement. L’on se souvient, dans la nuit du 20 juillet 2018, que O. Bile s’est plaint de la fermeture anticipée du service de la trésorerie générale à 19h alors qu’il y est arrivé à temps pour verser la somme de 30 millions de Fcfa. Est aussi concerné par cette contingence Rigobert Gaban Minada Aminou, qui affirme, cette fois-ci, être prêt, lui aussi, à souscrire au versement de ce montant du cautionnement. De plus, ce candidat indépendant s’oppose au rejet de son dossier de candidature pour n’avoir pas fait figurer, dans la besace des éléments de son dossier, la liste des 300 signatures, soit 30 par région. Un critère qui est, d’ailleurs, indispensable à l’accréditation de sa candidature indépendante.

Quant à Vincent Sosthene Fouda Essomba, le  président national du Mouvement camerounais pour la social démocratie(Mcsd) récuse l’invalidation de son dossier de candidature pour défaut de cautionnement et absence du certificat d’imposition et de nationalité. Aboubakar a saisi, quant à lui, le greffe du Conseil constitutionnel parce que son dossier de candidature a été bloqué à la direction régionale des élections à Douala. C’est, en effet, ce démembrement qui est sur la sellette.

Dans le listing des recours déposés, il y a ce qu’il est convenu d’appeler les recours-insolite. Le premier de cette typologie de requêtes est formulé par Djomo et Koumi qui exigent, tous les deux, l’invalidation de la candidature de Paul Biya en raison de la mutation de son identité. Selon ces deux requérants, Paul Biya n’est pas Biya Paul. Autre recours-insolite, c’est celui de Geneviève Zeh Amvene. La candidate indépendante proteste contre le rejet de son dossier de candidature. Et pour cause: l’évangeliste native du Sud soutient qu’elle «est seule susceptible de diriger le Cameroun parce qu’elle a été investie d’une mission divine. Par conséquent, conclut Zeh Amvene, rejeter son dossier de candidature, c’est aller à l’encontre de Dieu et engager un combat contre Dieu

C’est ce vendredi, 10 août 2018 que le Conseil constitutionnel va se mettre au four et au moulin pour enclencher l’examen de ces recours durant 10 jours. En principe, dès le 21 août 2018, chaque requérant doit connaître l’issue du recours ou des recours dûment déposé au greffe du Conseil constitutionnel ce 9 août.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More