Mondial féminin 2019/ Lionnes : rugissez, sauvez l’honneur de l’Afrique !

0

L’équipe nationale féminine du Cameroun, pour sa première sortie à cette Coupe du monde, affronte le Canada ce soir à 20h. Après les défaites concédées par l’Afrique du Sud et le Nigeria respectivement devant l’Espagne et la Norvège, le pays d’Aboudi Onguéné reste la dernière nation africaine sur laquelle le continent mise tous ses espoirs.

En 2015, le séjour canadien des pouliches d’Enow Ngachu (alors sélectionneur) est arrivé à son terme au stade des 8e de finales. Après l’élimination prématurée la Côte d’Ivoire et la mise à l’écart du champion d’Afrique le Nigeria, le Cameroun dont on ne vendait pas cher la peau, avait également fait ses adieux à la compétition. En tombant les armes à la main (1-0) face à la Chine sur la pelouse du Commonwealth Stadium d’Edmonton au Canada. Pour un premier Mondial, les coéquipières d’Annette Ngo Ndom étaient sorties honorablement de la compétition, avec neufs buts marqués et trois encaissés, signant le record africain de tous les mondiaux. Les félines avaient montré qu’elles y croyaient, même si leur trop forte assurance les avait trahi, en enregistrant un bilan meilleur que celui des Jeux olympiques 2012 de Londres, où elles avaient pris 11 buts pour n’en marquer qu’un seul.

Pour cette deuxième participation, ce serait un secret de Polichinelle de dire que le public en attend davantage. Le premier adversaire à ce Mondial français a pour nom : le Canada, classé 5ème nation mondiale de football féminin au dernier pointage du classement Fifa. Le pays hôte de la dernière Coupe du monde se présente cette fois avec l’objectif de faire mieux qu’en 2003 (où il avait atteint le dernier carré). Les Canucks de leur surnom, sont pétris d’expérience du fait de leurs multiples participations dans cette prestigieuse compétition (7eme/8). Ken- neth Heiner-Moller et ses pouliches qui viennent de la zone Concacaf où ils font office de seconds des Etats-Unis, va croiser le chemin des Lionnes pour la première fois de l’histoire.

Abam, un seul être vous manque et tout est dépeuplé

Dans la tanière, c’est sans Michaela Abam que le Cameroun devra jeter toutes ses forces dans la bataille. L’attaquante des Lionnes Indomptables pourtant créditée d’une performance au top depuis le début de la mise au vert, ne pourra pas être de la partie, lors de ce premier match à la suite d’une douleur aux adducteurs survenue lors d’un entraînement lors du stage d’acclimatation en Espagne. « L’état de santé de Michaela Abam est plutôt stable selon le staff médical. Elle s’est même entraînée dans la matinée de dimanche avec ses coéquipières. Toutefois, le Coach Alain Djeumfa préfère ne pas prendre de risque en l’alignant pour ce premier match des Lionnes dans cette Coupe du monde de Football Féminin Fifa France 2019. Pour la deuxième rencontre, les camerounais pourront certainement contempler sa pointe de vitesse et ses frappes puissantes », renseigne la Fédération camerounaise de football à travers son site internet officiel.

Un forfait qui va certainement constituer un handicap pour les Camerounaises en dépit de la présence des atouts de poids tels que : Raïssa Feudjio, Augustine Silvia Edjangue Siliki, Marie Aurèle Awona, Madeleine Ngono Mani, Gabrielle Aboudi Onguene, Jeannette Grâce Ngock Yango, Henriette Michelle Akaba Edoa, Nchout Njoya Ajara, Gaëlle Gaëlle Enganamouit (quoique diminuée par une blessure qu’elle traîne depuis trois ans), Géneviève Ngo Mbeleck et Yvonne Leuko Chibosso… Allez les Lionnes !

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply