Maternités Solaires au Cameroun : Ségolène Royal veut électrifier 63 hôpitaux

0

La cérémonie officielle de lancement du projet « Maternités Solaires » dans la Commune de Bikok, le lundi 13 mai 2019, a été l’occasion pour la Présidente de la Fondation Désirs d’Avenir pour la Planète, de rassurer le Réseau des Femmes Elues Locales du Cameroun (REFELA-CAM) sur sa détermination à accompagner le Cameroun dans l’implémentation des énergies renouvelables.La cérémonie officielle de lancement du projet « Maternités Solaires » dans la Commune de Bikok, le lundi 13 mai 2019, a été l’occasion pour la Présidente de la Fondation Désirs d’Avenir pour la Planète, de rassurer le Réseau des Femmes Elues Locales du Cameroun (REFELA-CAM) sur sa détermination à accompagner le Cameroun dans l’implémentation des énergies renouvelables

C’est dans une liesse populaire sans pareil que Ségolène Royal a été accueillie au Centre de Santé intégré d’Okodé I, dans l’Arrondissement de Bikok, lundi 13 mai 2019, à l’occasion de l’inauguration de son projet « Maternités Solaires ». Ça entre dans sa phase opérationnelle au Cameroun, après le Sénégal, avec à terme l’électrification solaire de 63 Centres de Santé, répartis dans 13 Communes du Cameroun dirigées par des femmes Maires. Il s’agit des Communes de Bikok ; Mbengwi ; Mayo-Oulo ; Mayo-Darle ; Ngoyla ; Afanloum ; Andeck ; Dzeng ; Kon Yambetta ; Doumé ; Fokoué ; Angossas et Garoua Boulay. Il revient donc à l’entreprise EDF (Electricité De France) de réaliser cet important projet futuriste.

En présence de hautes personnalités, fleurons de la coopération Franco-Camerounaise parmi lesquels S.E. Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun ; les élites de la Mefou et Akono ; le ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès ; ou encore du ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, élite de la Mefou et Akono ; et par ailleurs Président de ladite cérémonie.

Avec un financement de près d’un milliard de Francs CFA ; mobilisé par l’AIMF, le projet Maternités Solaires qui démarre ce lundi 13 mai 2019 par la Commune de Bikok, devra se poursuivre dans les 12 autres Communes éligibles. C’est un total de 63 Centres de santé qui se verront donc ainsi connectés à l’énergie solaire. Les succès et la bonne gouvernance obtenus dans l’exécution du précédant programme, « Femmes et Energie durable : appui au Réseau des Femmes élues locale d’Afrique, antenne du Cameroun (REFELA-CAM) », aussi bien à Bangangté, à Fokoué, à Angossas, à Mintom, à Afanloum, à Mbengwi, ou encore dans le Mayo-Oulo, a motivé la Présidente Ségolène Royal, à promettre de revenir au Cameroun en Juillet 2019, pour veiller personnellement à l’accélération de ce projet dans les autres Communes.

Les hommages bien mérités à Ségolène Royal

L’ensemble des discours, que ce soit celui du Maire de la Commune de Bikok, Henriette Mvondo ; de la Présidente par intérim du REFELA-CAM, Henriette Essame ; des Ministres Célestine Ketcha Courtès ; et Eloundou Essomba ; n’ont pas taris d’éloges à l’endroit de ce geste de cœur et de raison, de la Présidente Ségolène Royal. Ainsi, pour marquer leurs reconnaissances, les femmes de l’arrondissement de Bikok ont élevé Ségolène Royal au prestigieux rang de « Maman » dans les rites et traditions du village Okodé I. Un « kaba » lui a d’ailleurs été offert solennellement, comme symbole d’appartenance désormais à la grande cour des femmes du village.

Cet acte avant-gardiste de Ségolène Royal vise à développer la production des énergies renouvelables, parmi lesquelles le solaire, à près de 25% de la production nationale. Surtout que celle-ci coûte relativement moins chère, par rapport à l’énergie électrique classique. Soit une variation de coûts de production de l’ordre de 60 F CFA le Kw/H pour le solaire ; pour 250 F CFA le Kw/H pour l’énergie thermique

Samuel BONDJOCK

Share.

About Author

Leave A Reply