BruxellesGate : Ce que Hugo Broos et Tombi ont dit au Minsep

0

Après les discussions mardi 5 avril 2017 dans les services du ministère des Sports, l’entraîneur sélectionneur Hugo Broos et le président de la Fécafoot se sont exprimés à la presse. Morceaux choisis.

Sur son coup de gueule à Bruxelles

« Il est évident qu’il ne s’agissait que d’un repas retardé, mais un repas retardé qui a perturbé notre préparation du match de ce soir-là. J’ai voulu mettre les pendules à l’heure. Pendant un an on a bossé pour arriver au point où on est avec le Cameroun, et je remercie encore le président de la Fécafoot et le ministre des Sports pour les efforts qu’ils ont fournis pendant les mois précédents. Mais j’avais peur suite à ce qui s’est passé ce jour-là, qu’on allait retomber dans les problèmes d’avant.

Après les discussions mardi 5 avril 2017 dans les services du ministère des Sports, l’entraîneur sélectionneur Hugo Broos et le président de la Fécafoot se sont exprimés à la presse.

Le sélectionneur Hugo Broos.

J’ai peut-être exagéré. J’ai peut-être humilié le peuple camerounais. Mes excuses pour cela. Je pense qu’on a fait de grands efforts pour arriver où on est, mais je crois aussi qu’on doit faire de plus grands efforts pour le rester. Tout le monde doit être conscient qu’on doit pousser le chariot du même côté, et surtout oublier les intérêts personnels. Je pense que tout a été dit, et qu’aujourd’hui on peut se reconcentrer sur le plus important : le sportif », a indiqué Hugo Broos.

Sur son avenir avec les Lions

« Je pense que si je devais partir du Cameroun, je serai déjà parti. Et le fait que pour l’instant il y a autant d’intérêts en la personne d’Hugo Broos, c’est tout à fait normal. On a gagné la Can, on est la meilleure équipe d’Afrique, on est au sommet du football africain. C’est tout à fait évident que des pays et des clubs qui cherchent un entraîneur pensent à Hugo Broos. Naturellement, il y a des gens qui ont pris contact, ce qui est normal. Mais je dis toujours les mêmes choses. Premièrement, je suis encore sur contrat jusqu’en février 2018. Et deuxièmement, s’ils me veulent comme coach, ils doivent faire des propositions. Jusqu’à présent, il n’y a aucune proposition. Je ne veux pas quitter le Cameroun. Il faut que ce soit clair pour tout le monde. Je n’ai aucune raison de quitter le Cameroun. J’ai déjà parlé avec le président (de la Fécafoot, Ndlr.) d’une prolongation de mon contrat. Je suis prêt à me mettre à table. Il faut oublier mon départ. Je me concentre sur le Cameroun. Il y a des défis en juin, septembre, et la Can en 2019. Je pense que c’est bien de se concentrer sur l’équipe », a-t-il conclu.

Après les discussions mardi 5 avril 2017 dans les services du ministère des Sports, l’entraîneur sélectionneur Hugo Broos et le président de la Fécafoot se sont exprimés à la presse.

Tombi à Roko Sidiki

Le président de la Fécafoot Tombi à Roko Sidiki, lui, s’est prononcé sur le sujet en minorant l’affaire qu’il met sur le compte d’une simple incompréhension. « Nous avons examiné la question des incidents de Bruxelles et en scrutant froidement ce qui s’est passé, nous avons constaté qu’il s’agissait de quelques incompréhensions dans la gestion des différentes rubriques entre quelques individus. Ce qui nous a conduits donc à cet incident malheureux qui a poussé l’hôtel à éconduire les joueurs pour leur donner le repas 1h30 après l’heure prévue. Le ministre des sports a pris le temps d’écouter les uns et les autres notamment ceux qui étaient chargés de donner un compte rendu de la mission et nous avons donc constaté effectivement que c’était un simple problème de personnes. Comme on dit souvent en football, petite erreur, grosse conséquence. C’est comme ça qu’on peut résumer en restant dans le jargon du football. Nous avons pris acte de cette situation et devons prendre les mesures qui s’imposent afin que plus jamais ce genre d’incidents n’arrive pour ternir l’image de notre pays », a expliqué le patron de l’exécutif porté à la tête du palais de Tsinga le 28 septembre 2015.

V.T.

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More