Grand dialogue national : l’affaire Christopher Fomunyoh…

0

Désigné président d’une commission alors qu’il tient une conférence internationale au Niger, l’absence du directeur régional du National democratic institute (Ndi) à cette grand-messe organisée pour ramener la paix en zone anglophone, continue de faire les gorges chaudes.

Le feuilleton du Grand Dialogue national n’a pas encore livré son dernier épisode. Que non ! Le meilleur reste visiblement à venir. Après les défections en cascade enregistrées mardi dernier alors que les travaux en Commission venaient à peine de démarrer, le public doit avaler la pilule amère d’une nouvelle incongruité à lui servie par le Comité d’organisation qui empile des flops au fil des jours. Désigné à la tête de la commission de la reconstruction des zones touchées par le conflit, Christopher Fomunyoh, le directeur régional du National democratic institute est actuellement au Niger pour une Conférence internationale.

De quoi ouvrir le boulevard à une pluie de questions. A-t-il été contacté avant sa désignation par les organisateurs du Grand dialogue national (Gdn) ? A-t-il simplement boudé les travaux sans prendre la peine d’aviser à l’avance ? Ou a-t-il été surpris par cette lourde responsabilité qui n’a peut-être pas connue de consultations préalables ? Mystère et boule de gomme. Ce qu’on sait c’est que l’homme a été désigné le 30 septembre 2019, président de ladite commission.

Partenariat

Fomunyoh, selon des informations de la présidence nigérienne, tient depuis ce mercredi 2 octobre 2019 à Niamey, une Conférence internationale sur « le constitutionnalisme et la consolidation de la démocratie en Afrique ». A l’issue de l’audience, Fomunyoh a dit que c’était un honneur pour eux d’être reçus par le président de la République Mahamadou Issoufou. « C’était aussi une opportunité pour nous de le remercier d’avoir accepté de nous honorer par sa présence effective à la cérémonie d’ouverture de notre sommet qui se tient ce mercredi 2 octobre à l’Hôtel Radisson», a-t-il confié au micro de nos confrères du journal nigérien « Le Sahel ». Et d’expliquer que c’est un sommet qui regroupera certains anciens Chefs d’Etats africains, des activistes de la société civile et des médias pour discuter de la consolidation de la démocratie dans notre continent.

Lire aussi :Cardinal Christian Tumi : Au nom du Père, du Fils… et du Salut du NoSo

«Nous sommes très honorés par le fait que cette cérémonie solennelle sera présidée par le Président de la République en personne », a-t-il souligné. «Cela voudrait dire que cette structure partenaire du Niger continue de bénéficier du soutien des Nigériens à travers l’appui du Président de la République, et de tous les acteurs de la société civile et les partis politiques toutes tendances confondues avec lesquels nous travaillons en partenariat ici au Niger», a-t-il affirmé. L’absence du directeur régional du Ndi n’a pas tardé à être constatée à Yaoundé. Les organisateurs du Gdn ont aussitôt désigné Simon Munzu pour présider la commission que le natif de Guzang dans la région du Nord-Ouest devrait diriger.

Daniel NDING         

Share.

About Author

Leave A Reply