Fécafoot : Happi prépare les élections, l’Acfac prépare les procès

0

Dans une correspondance fleuve adressée au président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football, le président de l’Association des clubs de football amateur du Cameroun dénonce les manœuvres frauduleuses qui émaillent le processus électoral qui a démarré mercredi dernier par le scrutin dans les Ligues régionales.

Haro sur le Comité de normalisation ! Feu à volonté sur Dieudonné Happi et son équipe de normalisateurs. La énième sortie épistolaire de l’Acfac s’apparente  à un véritable assaut sur le palais de Tsinga. Sous la plume de son président Henri Mballa Ongolo, l’association qui rassemble en son sein les dirigeants de clubs amateurs ne met pas de gants pour tirer à boulet rouge sur le patron de l’organe transitoire installé à la Fécafoot depuis le 11 septembre 2017. En témoigne le volumineux courrier envoyé à l’avocat de Garoua le 12 novembre, ce, en réponse à sa lettre du 8 novembre au sujet du processus électoral querellé. Segment après segment l’expéditeur essaie de démonter l’argumentaire autour duquel Happi a bâti sa dernière sortie au sujet du flou prétendument attribué à l’assemblée générale extraordinaire du 10 octobre 2018.

Dans une correspondance fleuve adressée au président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football, le président de l’Association des clubs de football amateur du Cameroun dénonce les manœuvres frauduleuses qui émaillent le processus électoral

Abdouraman et Me Happi

D’emblée, l’homme exprime son étonnement suite aux déclarations de son interlocuteur lorsqu’il clamait que les statuts adoptés au terme de ce conclave « ont fait immédiatement l’objet d’une publication sur le site web de la fédération Camerounaise de Football », alors que, fait-il remarquer, « ces textes n’ont été publiés que le 7 novembre 2018 à 19h 13 minutes et 57 secondes, comme l’attestent le code de source de la page web concernée, les propriétés du fichier Pdf contenant ces statuts et le procès-verbal de constat d’huissier de justice ». Mballa Ongolo argue que ce n’est qu’après avoir reçu la lettre de l’Acfac du 7 novembre dernier et après la clôture des dépôts des candidatures, que le Comité de normalisation a enfin  décidé de publier les statuts de la Fécafoot. Soit vingt-sept jours après  leur « adoption supposée ». En clair, poursuit-il, « le fichier des statuts qui a été créé et modifié le 7 novembre 2018 ne pouvait pas avoir été publié à une date ultérieure à sa création. En affirmant le contraire, vous avez travesti la réalité dans le but de tromper la vigilance de ceux qui continuent encore de croire à la neutralité de votre comité, qui œuvre pourtant à la confiscation de la Fécafoot pour des personnes soigneusement sélectionnées. Cette énième manœuvre frauduleuse démontre clairement que vous avez tout planifié afin de priver des textes les membres de la Fécafoot, à l’exception de ceux que vous soutenez et qui les faisaient circuler entre eux, sous les manteaux, en version papier ».

Collèges électoraux

Concernant le cas des Ligues départementales de l’Ouest, le président de l’Acfac estime que les dispositions du statut spécial des ligues décentralisées, les rapports des présidents des ligues départementales du Noun, des Hauts-plateaux, du Haut-Nkam, du Koung-Khi du Nde ont été violés et que malgré les demandes des clubs amateurs, il leur a été refusé de communiquer les copies des documents sur lesquels le Comité s’est basé pour constituer les collèges électoraux dans ces ligues départementales. « Il en est de même pour les cas de Touboro Fc que vous avez abusivement retiré du collège électoral du Mayo-Rey sans nous présenter les documents prouvant que la ligue départementale a organisé le championnat dans le respect du règlement et qu’elle a régulièrement notifié Touboro Fc du calendrier de ce championnat. Sur ce point, sans revenir sur les détails, nous contestons vigoureusement les collèges électoraux départementaux que vous avez publiés sur les régions de l’Extrême Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Ouest et du Sud », tance-t-il.

La valse des clubs fictifs

Au sujet de la place de l’Acfac au sein du football camerounais, l’homme rappelle que jusqu’à preuve du contraire, cette entité représente l’écrasante majorité des clubs de football amateur au Cameroun. « Notre association étant représentée dans les 58 départements du Cameroun, il nous revient de défendre leurs droits quand ceux-ci sont bafoués comme c’est le cas actuellement. Dans le cadre du processus électoral à la Fécafoot nous nous exprimons donc au nom de la majorité des clubs concernés ». Et de constater avec amertume que Happi a transmis les dossiers des candidats membres de l’Acfac à leurs concurrents « qui se sont mis à harceler et à menacer les personnes qui les ont parrainés ». Suffisant pour conclure que le normalisateur en chef est « décidé à imposer coûte que coûte » ses protégés à la tête de la Fécafoot quitte à laisser un chaos généralisé derrière lui. Lire aussi :Dieudonné Happi : «Le président de la Fécafoot sera élu en début décembre»

De quoi lui demander « au nom de l’intérêt supérieur du football et dans le but d’éviter de prolonger la crise qui plombe le développement de notre football depuis de longues années », de « repousser la date de démarrage du processus électoral et de convoquer une réunion en présence des membres du secrétariat technique pour aborder objectivement la question déterminante des clubs dits « fictifs » frauduleusement insérés dans les collèges électoraux départementaux et régionaux ». Une mise en garde visiblement tombé dans les oreilles de sourds puisque les élections dans les Ligues départementales a démarré mercredi sur l’étendue des localités retenus comme « bureau de vote ». A suivre !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More