En route pour la Can 2019… Les Lions rendent hommage aux soldats morts au front

0

Dans une lettre rendue publique une heure avant leur départ pour Ismaila, les 23 joueurs retenus pour disputer la Coupe d’Afrique des nations, adressent leurs sincères condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers dans la guerre contre Boko Haram.

Ils ont aussi un cœur et tiennent à montrer qu’ils ne sont pas des êtres insensibles. Dans une lettre adressée au peuple camerounais Choupo Moting et ses camarades ont tenu à justifier leurs revendications afin d’éclairer l’opinion publique. Dans sa lettre ouverte qui regroupe notamment les onze points qui justifient le bien fondé de leurs revendications, la sélection camerounaise se dit être solidaire et consciente de la situation que traverse le pays depuis quelques temps, tant sur le plan socio-économique que politique et ne souhaite en aucun cas se jouer du peuple. Conscients qu’ils ont sans doute pris des décisions qui ont peut-être suscité des doutes quant à leur engagement envers le pays, les Lions tentent de remettre la balle au centre en confessant que par rapport à la situation des primes ils ont reçu la proposition des pouvoirs publics ce vendredi d’octroyer une prime pour le premier match.

Lire aussi :Primes des Lions indomptables : dans le labyrinthe d’une affaire d’Etat

« Nous avons pris acte de cette proposition, mais l’ensemble des joueurs a préféré la décliner parce qu’elle ne correspond pas à l’esprit des problèmes que nous avons posé. Et nous avons décidé de mettre fin, à toutes négociations relatives à nos primes. Cependant nous prenons la route de l’Egypte ce vendredi. Nous voulons rassurer le peuple camerounais que nous nous rendons à la Can 2019 avec la détermination de donner le meilleur de nous-mêmes et de faire rayonner le football camerounais. Nous nous consacrerons uniquement à notre devoir. Il est évident que beaucoup de choses doivent changer et c’est la raison pour laquelle nous avons pris une position forte ces derniers jours », écrivent-ils.

Occasion pour les champions en titre de reconnaître que l’affaire des primes est devenue une vielle tradition et personne n’a jamais voulu que cela change. « De génération, en génération nous faisons l’objet des mêmes problèmes. Il est temps d’adopter une approche plus professionnelle qui respecte les sportifs et les garde motivés à jouer pour le Cameroun. Nous vous remercions de votre soutien continu. Nous souhaitons également adresser nos sincères condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers en ces jours de lutte pour la paix au Cameroun. Nous disons toute notre sollicitude aux héros qui se battent dans les différents fronts pour maintenir la paix dans notre pays », concluent-ils.

D.N.

Share.

About Author

Leave A Reply