Drame : Une femme périt dans un violent incendie à Douala

0

Si l’origine des vives explosions meurtrières au quartier Bessengue reste inconnue, les rescapés accusent l’entreprise Camrail.

Douala, lieu-dit Nouvelle route Bessengue. Sous le soleil ardent de la fin de matinée de ce vendredi 5 octobre 2018, des chauffeurs de moto devisent, la mine triste. Près d’eux, trois jeunes filles, les mains qui sur la tête, qui à la joue, jettent un regard vide sur les passants. Devant elles, une grosse valise posée à même le sol. Une forte odeur de roussi à l’essence, comprime l’air ambiant. Les commentaires ici n’expriment pas à suffisance la violente de l’incendie qui a dévasté des habitations de ce quartier, dans la nuit de jeudi, 4 octobre. Les maisons en majorité bâties en matériaux provisoires ont laissé place à un tas de décombres. Le choc est à l’extrême. Devant notre dictaphone, certaines victimes fondent en larmes.

Lucienne Kawa, 53 ans a été brûlée vive dans les flammes en furie. Si l’origine des vives explosions meurtrières au quartier Bessengue reste inconnue, les rescapés accusent l’entreprise Camrail.

Des habitations parties en fumée.

«J’étais au restaurant à 22h35. On a commencé à humer une forte odeur de carburant. Cette odeur qui était d’ailleurs de plus en plus persistante aux environs de 19h devenait suffocante. Le gérant du restaurant n’a pas fini de nous demander si nous ne sentons pas cette odeur, qu’une forte explosion s’est faite entendre. C’était chez le voisin. Le feu est allé à une telle hauteur, comme s’il allait toucher le ciel. C’était la grosse panique. On se marchait dessus. Je ne savais pas où aller, dans quel sens courir. On était encerclé par les flammes. Le feu ne te laissait pas une minute de réflexion. C’était sauve qui peut», se rappelle encore, toute émue Rose.

Les explosions se sont multipliées. Il y en a eu trois, selon certains. C’était comme des «tirs de missiles. Ça explosait de partout. Mes enfants dormaient, j’ai juste pu les porter pour fuir. L’épouse de mon frère qui est presque à terme, prenait sa douche quand une autre explosion a détonné, avec une immense flamme. Elle a pris la fuite toute nue», se rappelle Richard Nkuete. Ses deux frères, trois enfants, sa belle-sœur et lui occupaient un studio depuis huit ans. Tout est parti en fumée.  «Nous avons tout perdu, absolument tout. La layette de ma belle-sœur est partie en fumée, et elle accouche dans quelques jours. Tout ce que nous avons retiré c’est les vêtements que nous avons sur nous. Tout est à refaire. C’est l’intervention divine qui nous a sauvés, même comme j’ai ma nièce qui est toujours au bloc à l’hôpital Général», souligne le rescapé. Malheureusement, Lucienne Kawa, 53 ans, n’a pas bénéficié de cette grâce. Le jeune Christian était un voisin. «Quand l’explosion s’est déclenchée derrière la maison de la maman, on a essayé de se frayer un chemin pour fuir mais Laetitia criait à l’aide pour sa mère, restée dans la maison. Nous –les jeunes du quartier, Ndlr– avons voulu enfoncer la porte pour la sauver, mais la bouteille de gaz  a explosé chez elle, embrasant toute la maison. On n’a tout fait pour la sauver, mais en vain.» Elle a été calcinée. Sa fille est sous soins intensifs à Laquintinie.

Lucienne Kawa, 53 ans a été brûlée vive dans les flammes en furie. Si l’origine des vives explosions meurtrières au quartier Bessengue reste inconnue, les rescapés accusent l’entreprise Camrail.

Ici vivait Lucienne Kawa.

Le feu a été maitrisé à minuit passé, suite à une intervention musclée des sapeurs pompiers de l’aéroport, le Groupement des sapeurs pompiers de Ngodi et ceux de Camrail. Richard Nkuete avoue que les constructions en matériaux provisoires, la promiscuité  ont facilité l’embrasement. Le gouverneur de la région du Littoral et son état-major sont arrivés sur les lieux durant la nuit.

Qu’est-ce qui est à l’origine de ce drame ? Là est la question. Ici, tous les riverains s’accordent à incriminer Camrail. «C’est la faute de Bolloré. Les canalisations de son entreprise Camrail sont installées sous nos maisons. Ce sont les déchets d’essence de la Scdp (Société camerounaise des dépôts pétroliers, Ndlr) que Camrail charge dans les trains qui ont causé cet incendie.» L’emprise de Camrail est séparée des habitations par un mur en béton. Pour les riverains, le danger plane toujours. «Avant l’explosion, l’odeur de l’essence flottait dans l’air. On n’arrivait plus à respirer, et c’est le cas depuis dimanche passé. Même à présent elle persiste. Un autre incendie peut surgir à tout moment», craignent-il. L’enquête policière est en cours. En attendant, c’est le désarroi sur les lieux. Les victimes sont dorénavant sans abris, démunies, affamées, déboussolées, les regards tournés vers l’Etat.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More