Discographie : Andy, Final D, Roger et Armand Biyag en Ré majeur

0

C’est plus qu’une osmose qui est née. Un alliage de quatre génies qui a donné naissance à « Adna » dont le projet éponyme a été officiellement présenté aux médias le mercredi 20 mars 2019 à Douala.

Sept bouts de cristaux dans un écrin. Un bouquet de couleurs musicales. Un bouillon de sonorités alléchantes. Un album cuisiné à la bonne sauce de Roger Samnig, le lead vocal des X Maleya qui en assure la production avec sa maison XM Music. Un air de liberté. Une folle envie de montrer aux milliers de fans que l’inspiration qui vient de Dieu n’a pas tari. Un régal pour le cœur et l’esprit. Mieux qu’un chapelet de chansons, « Adna » est avant tout, un voyage, une ballade dans le Cameroun culturel pour explorer toute la richesse de symphonies et d’harmonies de ce qui fait finalement du pays cette Afrique (musicale) en miniature.

La preuve par quatre que la jeunesse a du potentiel à en revendre. Dansant à souhait, le nouvel opus signé Andy Jemea, Final D, Armand Biyag et Roger Samnig va certainement connaître un succès des plus retentissants. Si les teasers sur les réseaux sociaux et sur les affiches ont fait saliver les mélomanes, le produit fini, lui a poussé à l’extase. Les quatre mousquetaires concentrent leurs styles, leurs génies et leur sens de l’originalité créative pour accoucher « Adna », (union en langue bassa).

Lire aussi :Musique : Armand Biyag conte ses traces

Carnaval de mélodies

Si l’on s’en tient au titre « Carnaval» dont le vidéogramme a battu le record de vues sur Youtube le jour de la première diffusion dimanche dernier non sans enflammer les pistes de danses dans les night-club en moins de sept jours, tirer la révérence à ces quatre talents ne serait pas prétentieux. Dans le fond, « Adna » transpire la même discipline dans la construction des textes, la même rigueur dans chaque note, le même souci de créer une harmonie de sons et de voix. Des valeurs chères au quatuor. Entre le Makounè, l’Assiko, l’Afro Pop, un zeste de bendskin… Chacun y vas de son pas de danse.

Cet album transcende les âges et rajeunie l’âme. «Carnaval» est un tube de légende du chanteur espagnol Julio Iglesias, reprise à la sauce locale pour un résultat tout simplement explosif. Pour l’occasion, les envolées entrainantes de Final D et Armand Biyag, la voix mélodieuse de Roger Samnig, la voix de tête d’Andy Jemea sont une merveille à l’oreille. Avec ses paroles touchantes et ses ambiances festives sur un son lourd, puissant et entraînant, ce titre est une réponse à ceux qui avaient tôt fait de proclamer la mort du made in Cameroun. Un présage de ce que décembre dansera sur cette chanson.

C’est plus qu’une osmose qui est née. Un alliage de quatre génies qui a donné naissance à « Adna » dont le projet éponyme a été officiellement présenté aux médias le mercredi 20 mars 2019 à Douala.Sept bouts de cristaux dans un écrin. Un bouquet de couleurs musicales. Un bouillon de sonorités alléchantes. Un album cuisiné à la bonne sauce de Roger Samnig, le lead vocal des X Maleya qui en assure la production avec sa maison XM Music. Un air de liberté. Une folle envie de montrer aux milliers de fans que l’inspiration qui vient de Dieu n’a pas tarit

Conférence de présentation d’Adna à Douala.

Le partage, notre force

Dans l’ensemble, « Adna » est une invite sur la piste, un baume pour le cœur. C’est une thérapie pour panser les plaies du Cameroun. Venant de ses trois voix, on ne pouvait espérer mieux. «Adna c’est l’unité et la réconciliation et le pardon sont les thèmes de cet album parce que «sans l’unité nous ne pouvons rien faire de bon», ponctue Roger Samnig initiateur du projet. «L’album a été réalisé dans de très bonnes conditions. Je suis le premier à être agréablement surpris parce qu’avec des têtes comme Final D, Armand et Andy, je m’attendais à ce qu’il y ait des couacs. Mais ça s’est très bien passé. Nous sommes très heureux de sortir cet album et on espère que le public va apprécier, parce que nous avons presque la même sensibilité. Je suis fan de Final D. j’aurai pu chanter avec d’autres mais la vérité c’est que je n’ai pas les mêmes relations avec les autres. Chacun de nous est admiratif du travail de l’autre. Artistiquement on rêvait de partager quelque chose. L’occasion s’est présentée et on l’a saisie», se réjouit-il.

L’émotion est partagée par tous, surtout chez Final D qui, à travers ce projet, remonte sous les feux des projecteurs. Celui qui est aujourd’hui directeur du projet Adna avait déjà raccroché, comme il nous l’explique. «Je prends mes distances avec la musique à cause d’une frustration avec la société des droits d’auteurs qui m’avait versé 83 Fcfa après la sortie du tube «Nikeles» qui a fait le tour du monde. C’est comme ça que je me lance dans les affaires. Roger m’appelle et me dit que tu as décidé de te lancer dans les affaires mais il faut que tu comprennes que ton réel travail c’est la musique. Il faut que tu reviennes parce que le peuple, le Cameroun a besoin de nous. Donnons l’exemple de l’unité. Adna c’est l’union, l’unité, ensemble pour avancer

Réunion familiale

Même si le projet a été vendu sur fond de lourde polémique par l’organisation, on veut juste retenir qu’Adna est né de quatre grands génies. Contrairement à la conférence de presse muée en réunion familiale, l’album est sans fausse note aucune. Le quatuor s’est bien trouvé. Mais pour combien temps ? «Adna aura d’autres tomes. On ne sera pas toujours là, mais la maison XM music continuera à produire», précise le groupe. Pour le moment, des scènes sont déjà bookées en Europe, notamment à Lyon, Marseille, Zurich, Nantes. Un grand concert est prévu à Douala vers la rentrée des classes et à Yaoundé vers la mi-novembre.

Valgadine TONGA et Daniel NDING

Fiche technique

Bass : Dany Kuika, Arthur, Yolo Gaga, J.P Liedan

Guitares : Bell, Marcien Metogo, Willy

Claviers : Armang Biyag, Ruben Binam

Programmation : Roger Samnig, Armand Biyag

Lead vocal et choeurs : Adna

Arrangements : Adna

Share.

About Author

Leave A Reply