Crise sécuritaire : le SDF propose Ni John Fru Ndi comme médiateur

0

En visite de travail dans le Nord-Ouest pour la recherche de la paix, le Premier Ministre Joseph Dion  Ngute a rencontré les autorités traditionnelles, administratives… Ce vendredi 10 mai 2019, il a échangé avec les militants du Social democratic Front. Pour mettre fin aux velléités sécessionnistes qui ont déjà fait de milliers de morts, le Sdf a fait quatre propositions au chef du gouvernement.

D’un, la désignation d’un médiateur, en la personne du chairman John Fru Ndi. «Vous avez qu’en date d’aujourd’hui, les combattants se trouvent sur le territoire national, au Nigéria, en Europe et Amérique du Nord. Le médiateur doit être en mesure de les contacter tous de manière à négocier valablement pour la paix. Nous avons ainsi proposé qu’à côté du médiateur, il y ait des observateurs qui viennent vérifier, comme pendant les élections, le processus de paix», précise le parti dans une vidéo publiée sur le compte Twitter des services du PM.

De deux, «nous avons demandé un cessez-le- feu immédiat, ça veut dire que les soldats sont rappelés dans les casernes et les combattants déposent les armes. On a proposé les méthodes pour cela.» Au sujet des élections locales, le parti propose un report : «Les élections ne peuvent pas avoir lieu dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest avec l’insécurité actuelle. On a demandé que les élections municipales et législatives se tiennent après le retour à la paix

Le Sdf a enfin plaidé auprès du Premier Ministre, pour la relaxe de «tous les prisonniers de guerre». Comme pour rejoindre le Chef de l’Etat qui disait encore dans son tweet du 7 mai dernier : «L’important, aujourd’hui, est de pardonner & d’oublier, de tendre ensemble vers un but commun. Nous ne pouvons, à la fois, regarder l’avenir et vivre au passé. Le pardon mutuel est le chemin qui conduit vers la paix durable

V.T.   

Share.

About Author

Leave A Reply