Covid-19 : les centres d’isolement de Douala opérationnels

0

Le Secrétaire d’Etat à la Santé publique a réceptionné ce jeudi 16 juillet 2020, les différents centres d’isolement et de prise en charge des patients du covid-19.

 Désinfection des mains et des chaussures, blouse, cache-nez… N’entre pas au Centre annexe 2 de l’hôpital Laquintinie, celui qui n’a pas respecté ces préalables. Le secrétaire d’Etat à la Santé publique, chargé des épidémies et des pandémies, Alim Hayatou, s’est lui-même plié à ces exigences avant de jauger les installations de ce centre d’isolement et de prise en charge des patients du covid-19 à Douala. La visite de travail de ce jeudi 16 juillet 2020 a permis au Secrétaire d’Etat à la Santé publique d’évaluer les réelles capacités de ce centre situé à Yassa dans les logements de Mbanga Bakoko.

Lire aussi :Infrastructures / Ralentissement des travaux à Douala : Célestine Ketcha Courtès remonte les bretelles aux entreprises

Dans sa présentation, le directeur du Centre David Mekelo, renseigne que «le centre de Yassa a une capacité de 350 lits. Il y a sept bâtiments dotés chacun de 50 lits, et un bâtiment administratif qui est généralement occupé par le service de l’administration et sert également de logement du personnel. Vous avez aussi dans ce centre, un centre d’études où on reçoit et consulte les différents malades.» Opérationnel depuis le 1er juin, ce centre a à ce jour reçu 88 patients,  parmi lesquels, 85 guéris.

Le Secrétaire d’Etat à la Santé publique a réceptionné ce jeudi 16 juillet 2020, les différents centres d’isolement et de prise en charge des patients du covid-19.

Centre de prise en charge du Stade Mbappe Leppe.

Au Centre spécialisé de Mbappe Leppé, tout est fin prêt sous les chapiteaux. Des lits d’isolement, des box individuels avec extracteurs d’oxygène pour les cas de réanimation… «Ce centre d’isolement est prêt et peut accueillir 180 personnes, avec plus de 30 lits d’hospitalisation sous condition d’oxygène nécessaire, des toilettes fixes confortablement construites par l’Etat», précise Alim Hayatou.  Dans leur blouse blanche, gangs à la main et masque de protection, le personnel soignant est enfin paré pour toute éventuel cas. En attendant, la serpillère passe et repasse.

Lire aussi :

Le centre des Hôpitaux gynéco-obstétrique et pédiatrique ainsi que celui de Laquintinie sont également passés au scanner. Le bâtiment d’isolement de Laquintinie pour les malades atteints de Covid a une capacité de 21 lits d’isolement, plus quatre lits pour les soins intensifs. «Il est entièrement équipé pour répondre aux normes de traitement contre le covid. Nous avons également une centrale à gaz pour les gaz médicaux, une alimentation en énergie autonome pour permettre qu’on offre des soins adéquats à tout moment aux malades. Le bâtiment s’étend sur 1000m2. Tout est fin prêt pour accueillir les éventuels malades», rassure Gérard Muluem, Ingénieur de Glodys Etablissement, entreprise en charge des travaux. Cette descente sur le terrain entre en droite ligne avec «les recommandations du président de la République S.E Paul Biya qui nous a instruits impérativement de construire et de retenir un certains nombre de centres d’isolement dans de grandes villes», explique Alim Hayatou.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Laisser un commentaire