Célébration : Les femmes africaines à la croisée des chemins

0

Exit la journée de la femme africaine!

Ce mardi, 31 juillet 2018, la femme africaine est à l’honneur. Cette 56ème édition de la journée de la femme africaine s’est célébrée sous le thème: “Clôture de la décennie de la femme africaine: renforcer la collaboration, optimiser les acquis“. Longtemps recroquevillées dans le cocon domestique, les femmes africaines ont, à la faveur des courants féministes, intégré l’espace public, où elles ont acquis de nouvelles fonctions et ont renversé parfois la hiérarchie des positions de pouvoir dans certains secteurs dits traditionnellement masculins.

Certaines identités remarquables ont marqué l'Afrique tout entière. Winnie Mandela, Dorothee Njeuma, Delphine Tsanga, Yaou Aissatou, Henriette Ekwe, Marthe Moumie, Marthe Ouandie

Michelle Obama à gauche, Henriette Ekwe au centre, Hillary Clinton à droite.

Antérieurement, les mères de l’humanité étaient restées enfermées dans les servitudes de la société patriarcale. Dans l’imaginaire collectif, les gardiennes du temple familial assumaient le quadruple rôle de femme-mère, de femme-épouse, de femme au foyer et de femme éducatrice. La socialisation, dans les sociocultures africaines, avait alors pour dessein de cloîtrer les femmes noires dans la sphère privée, où elles étaient exclusivement contraintes de théâtraliser les fonctions sexo-spécifiques et socio-éducatives. Lesquelles restreignaient alors leur éclosion dans l’agora. A la lumière de la théorie de la ségrégation des rôles conceptualisée par le Sociologue structuro-fonctionnaliste Talcott Parsons, force était de constater que les rôles internes à la cellule familiale étaient assignés aux génitrices alors que les rôles externes à l’espace privé furent le giron de prédilection des pater familia, garant de la sécurité sociale et économique de l’architecture domestique.

L’exploitation des femmes ouvrières

Les faits sociaux n’étant pas statiques, inertes, inchangeables et immuables dans tout environnement, des dynamiques sociales, culturelles, économiques et politiques sont intervenues, en l’occurrence au début des années 90. Histoire d’impulser un nouveau courant libéral inféodé aux mouvements des féministes radicales, qui tirent leurs racines de l’historicité de l’exploitation des femmes ouvrières dans la division traditionnelle du travail. Simone de Beauvoir, l’épouse de Jean-Paul Sartre, Philosophe existentialiste, avait alors, dans la société occidentale, insufflé le courant féministe radical, dont l’enjeu consistait, par extrapolation, à affranchir les femmes du carcan domestique, où elles furent confinées dans les positions minorées ou infériorisées eu égard à la structuration inégalitaire des rapports de pouvoir entre hommes et femmes. A la faveur de l’émergence des études de Women and Gender studies et du phénomène social de l’empowerment féminin, terminologies anglo-saxonnes transposées dans le continent noir, il est né une mutation des statuts, des fonctions, des rôles et des positions des femmes dans l’espace public.

Certaines identités remarquables ont marqué l'Afrique tout entière. Winnie Mandela, Dorothee Njeuma, Delphine Tsanga, Yaou Aissatou, Henriette Ekwe, Marthe Moumie, Marthe Ouandie

Winnie Madikizela Mandela.

C’est ainsi que les marraines de la ferme africaine ont quitté la sphère domestique pour occuper de nouveaux rôles de femmes urbaines, de femmes instruites, de femmes politiques, de femmes modernes, de femmes managers et, par corollaire, de femmes autonomes. Dans le contexte spécifiquement africain, certaines identités remarquables féminines ont marqué d’une empreinte singulière l’Afrique tout entière. Winnie Mandela, Helen Johnson, Catherine Samba Panza, Dorothee Njeuma, Delphine Tsanga, Yaou Aissatou, Henriette Ekwe, Marthe Moumie, Marthe Ouandie sont, entre autres, des figures féminines ayant conquis le giron du pouvoir dit traditionnellement masculin tant elles ont accédé à cette stature d’influence et d’autorité. Chemin faisant, d’autres identités féminines ont pris pour modèle de référence ces vitrines du kaléidoscope politique afin de s’intégrer, contre vents et marées, dans le gouvernement, dans les chambres haute et basse du parlement camerounais, ainsi que dans les exécutifs municipaux, dont une constellation tient les rênes ici et ailleurs.

Serge Aimé BIKOI, journaliste et Sociologue du développement

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More