Can féminine de handball 2020 : le Cameroun tient son protocole d’accord

0

La signature de ce document officiel qui valide définitivement le dossier du pays des Lionnes pour l’organisation de cette compétition a eu lieu mercredi 20 mars, en présence du ministre des Sports et de l’Education physique et du président de la Confédération africaine de handball.

Ça y est ! Le Cameroun est officiellement le pays hôte de la prochaine Can de handball Dames. Après trois jours d’inspection des sites retenus par la Fédération camerounaise de handball (Fécahand) pour le rendez-vous de décembre 2020, la Confédération africaine de handball (Cahb) a exprimé son satisfecit au terme de son séjour en terre camerounaise. Le président de l’instance panafricaine en charge de la gestion de cette discipline sportive a donné son assentiment au cours de la signature du protocole d’accord approuvant définitivement l’organisation de l’événement au pays des Lionnes. Toutefois, des recommandations ont été faites pour la standardisation de certaines infrastructures aux normes de la Fédération internationale de handball. C’est donc la fin de trois jours chargés pour Dr Aremou Mansourou dont le périple est entré dans sa phase active mardi dernier.

Le président de la Cahb a inauguré sa journée par une réunion avec la Fécahand conduite par son président Raymond Mbita Mvaebeme. « La Cahb a l’obligation d’accompagner le Cameroun, mais il faudrait se rassurer que tout est prêt trois mois avant le kick-off du tournoi », a –t-il signifié d’entrée au patron du handball camerounais. La deuxième étape de la journée a conduit la délégation au studio de production de la Cameroon radio and television (Crtv) à Mballa 2. Avec le Directeur général adjoint de cette structure médiatique étatique, l’hôte du jour a passé en revue des questions relatives à la production du signal TV. Un point focal : Robert Ekokule, conseiller technique N°1 a été désigné pour le suivi du dossier. Le point d’orgue de la journée a été la réception de la délégation par Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’éducation physique.

Ça y est ! Le Cameroun est officiellement le pays hôte de la prochaine Can de handball Dames. Après trois jours d’inspection des sites retenus par la Fédération camerounaise de handball (Fécahand) pour le rendez-vous de décembre 2020, la Confédération africaine de handball (Cahb) a exprimé son satisfecit au terme de son séjour en terre camerounaise. Le président de l’instance panafricaine en charge de la gestion

Mouelle Kombi et le président de la CAHB

Objectif : viser le carré d’As

Les échanges de civilités et de bons procédés terminés, le patron du handball africain a assuré le membre du gouvernement de l’instance dirigeante du handball continental qu’il dirige, pour une réussite totale du rendez-vous de 2020. L’une des priorités sur lesquelles devrait s’appuyer le Cameroun pour une Can parfaite, a confié le sieur Aremou, c’est une bonne préparation de l’équipe nationale. « Si le pays hôte ne se retrouve pas dans le carré d’As au moins, soyez sûrs qu’on a gâché la Can Cameroun. Je vous suggère donc une bonne préparation de la sélection féminine camerounaise de handball », a conclu le béninois. Les visites se sont poursuivies en soirée avec le Palais des Sports et le gymnase de l’Ecole supérieure des Travaux publics. S’en est suivie mercredi, la visite des infrastructures hospitalières et hôtelières avec comme clou de la journée, la signature du Protocole d’accord qui valide définitivement le dossier du Cameroun pour l’organisation de cette prestigieuse compétition.

« Au ministère des Sports, j’ai rencontré une personnalité attachée à la chose sportive et disposée à accompagner la Fédération camerounaise de handball. J’ai l’assurance que le représentant du gouvernement traduit  la volonté du Chef de  l’Etat de faire en sorte qu’au mois de décembre 2020, nous puissions réussir le pari de la bonne organisation  de la Can et de la bonne participation du Cameroun. C’est ce que je retiens de ce passage chez le ministre des Sports et de l’Education physique du Cameroun. Pour évoquer l’état de la visite d’inspection à ce niveau, nous avons travaillé avec les responsables de la Fédération camerounaise de handball d’abord, puis, les responsables de la télévision nationale parce que c’est un volet très important dans l’organisation des événements internationaux », a confié le président de la Cahb au micro de nos confrères de fécahand.net. La balle est désormais dans le camp du pays hôte. Gare au syndrome Can de football 2019 !

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply