Antonio Conceiçao : « Je dis merci au président Paul Biya »

0

Arrivé au Cameroun vendredi dernier, le nouveau sélectionneur des Lions indomptables témoigne sa gratitude à l’endroit du premier sportif camerounais qui lui a donné la chance de connaître sa première expérience en Afrique.

Il n’a pas perdu de temps pour prendre la couleur locale. Visiblement bien briefé sur le Cameroun, ses curiosités et ses particularismes légendaires, Antonio Conceiçao qui a débarqué dans la capitale ce weekend pour signer son contrat, verse déjà dans les louanges propagandistes chères à ses illustres employeurs aux rangs desquels le ministre des Sports et de l’éducation physique Narcisse Mouelle Kombi. Comme pour témoigner sa loyauté à l’endroit de ceux qui ont rendu possible sa désignation comme le nouvel homme fort du banc des quintuples champions d’Afrique. Simple marque de reconnaissance ou allégeance aux lobbies ? Trop tôt pour le savoir.

Après avoir été reçu par quelques autorités, le technicien portugais a effectué ce dimanche 22 septembre, un saut au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé en compagnie de ses adjoints (François Omam Biyick, Jacques Songo’o). Au sortir de cette brève visite, le nouveau dresseur des Lions indomptables, dans un français approximatif, a lâché quelques mots à la presse. « Je dis merci au président au président Paul Biya de m’avoir permis de venir au Cameroun. Je suis là pour travailler », a-t-il confié sous les regards admiratifs et le sourire de son agent. Pour l’heure, le mystère reste entier sur le montant des émoluments de l’ex joueur du Sc Braga ainsi que les missions qui lui ont été assignées. Les clauses contractuelles relevant généralement du secret.

Lire aussi :Classement Fifa : les Lions indomptables marquent le pas sur place

Premier test le 12 octobre 

Conscient qu’il lui est confié un héritage bien fragile, le premier test de l’homme aura lieu le 12 octobre prochain face à la sélection tunisienne. La rencontre aura lieu au stade de Rades à partir de 18h. Ce sera le premier regroupement des Lions Indomptables après la campagne ratée de la Coupe d’Afrique des nations (Can) en Égypte. Ce sera aussi la première fois que le Cameroun jouera un match après le limogeage de l’ancien sélectionneur, le néerlandais Clarence Seedorf. Lui qui a été licencié pour avoir fait des choix dictés par d’autres considérations autres que la qualité et les compétences.

En acceptant de rester aux ordres de ceux qui ont contribué à son enrôlement au sein de la tanière des Lions, l’ancien joueur de l’AC Milan a œuvré sans le savoir à sa crucifixion. L’expérience sur le banc de la sélection nationale fanion n’aura duré que le temps d’une villégiature. Le Cameroun, fidèle à sa réputation de « tueurs de sélectionneurs », n’a pas dérogé à la règle. Dix jours après l’élimination des héros de la Can 2017 au Gabon, le duo de techniciens (Seedorf et Kluivert) recruté pour assurer l’encadrement technique des désormais ex tenants du titre, sont « morts » » dans la fosse aux Lions. Antonio Conceiçao est prévenu.

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire