- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneVisite de travail du Mindef dans la région de l'Est : une...

Visite de travail du Mindef dans la région de l’Est : une pratique républicaine honorée

- Advertisement -spot_img

Par Charly KENGNE

 

La traditionnelle visite de travail du Ministre délégué à la Présidence en charge de la Défense, Joseph BETI ASSOMO dans la région du soleil levant (Est) fait partie des pratiques et coutumes déjà établies au sein de la hiérarchie militaire Camerounaise.

I- La traditionnelle présence du Mindef et de la chaîne de commandement au côté des troupes pour la Saint Sylvestre 

En effet, comme par les années antérieures à l’instar de l’année dernière, le vendredi 31 décembre 2021, le MINDEF, Joseph BETI ASSOMO s’était rendu dans la région de l’Ouest où il avait présidé une réunion de sécurité dans les services du gouverneur de la région de l’Ouest. Elle (réunion de sécurité) portait essentiellement sur la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Total Énergies 2021) dont Bafoussam accueillait la Poule B compte tenu des répercussions de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest qui se faisait sentir au niveau de la région de l’Ouest. Après quoi le cap avait été mis sur la ville de Dschang au poste de commandement (Camp Militaire) du 51e Bataillon d’Infanterie Motorisé; Au côté de son imposante délégation et le personnel de la garnison de Dschang, tous ensembles ont écouté le discours de fin d’année du Président de la République à la Nation.

Au matin du 01er janvier 2022 à partir de 08h30 mn très exactement, le MINDEF avait présidé la remise des épaulettes aux promus de la garnison de Dschang suivi de la traditionnelle parade du “Défilé militaire”.

II- Pourquoi la région de l’Est ?

Pour cette nouvelle fin d’année, le MINDEF et toute la chaîne de commandement ont porté leur attention particulière sur la région de l’Est où comme à son habitude il y est arrivé le 31decembre 2022 accompagné de la chaîne de commandement. Ils ont été reçus par le Gouverneur de la région de l’Est, puis le cap a été mis sur la ville de Garoua Boulaï. Comme l’année dernière où le cap avait été mis sur la ville de Dschang parce que qu’étant une ville de la région de l’ouest, sa proximité avec la région du Nord-ouest en faisait un point névralgique et stratégique pour nos forces armées afin d’annihiler toutes menaces terroristes qui proviendraient des sécessionnistes ambazoniens présents dans le Nord-ouest, de nature à troubler ou inquiéter la paix, la tranquillité et la sécurité des populations de la région de l’ouest.

Lire aussi :Extrême-Nord Cameroun : le dernier souffle de boko haram 

Donc comme cela s’est fait avec la ville de Dschang ( région de l’Ouest), pour cette traditionnelle visite, le MINDEF et toute la chaîne de commandement ont porté leur attention sur Garoua Boulaï ( Région de l’Est) à mon humble avis au-delà des pratiques habituelles (Écoute du discours du Chef de l’État, Commandant en Chef des Forces Armées ; présidé les cérémonies de remise des épaulettes aux promus…), il était question une fois de plus de procéder à une mise à jour du dispositif sécuritaire fortement présent dans cette région mais bien plus encore pour rappeler aux Camerounais, aux hommes engagés sur le terrain ainsi qu’aux populations de la ville et de la région de l’Est, l’urgence à rester vigilant et à maintenir cette veille sécuritaire. La situation sociopolitique chez le voisin Centrafricain ( pays frontalier au Cameroun par la région de l’Est) bien que très améliorée reste préoccupante pour le Cameroun avec cette forte présence de milices et groupes rebelles à nos frontières ( Anti balaka, Seleka , MLC…) qui de temps en temps continuent de faire des incursions sporadiques en territoire Camerounais.

À ça, nous pouvons ajouter le caractère sensible et particulier de la région de l’Est Cameroun qui abrite aujourd’hui un nombre important de réfugiés centrafricains parmi lesquels très sûrement des anciens combattants et rebelles Centrafricains qui ont fui pour échapper à la justice de leur pays ou même encore la justice populaire et se retrouver en terre camerounaise. Ce qui donne un caractère particulier au travail qui doit être mené tant par les autorités de la région que par les éléments des forces de Défense et Sécurité mobilisés sur place.

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img