ActualitéPolitique

Super maire de Yaoundé : les dernières heures de Gilbert Tsimi Evouna

0

Après une quinzaine d’années à la Communauté urbaine de Yaoundé, marquées par des actions louables, des frustrations et des insuccès, celui qu’on surnomme « Jack Bauer », va céder les clés de la ville à l’issue de l’élection du super maire prévue demain.

C’est la fin de règne d’un homme qui a eu l’audace de bousculer les habitudes pour le salut de la ville dont il se réclame le premier citoyen. C’est la fin de mandat d’un « super maire » de la capitale devenu populaire et célèbre par son engagement à faire bouger les lignes. Tiré de sa retraite pour être nommé, en 2005, à l’Hôtel de ville, il est violemment critiqué pour sa propension à manier le bulldozer. Mais cet admirateur du baron Haussman, bien loin des menaces et de la tonne de procès portées contre lui par les populations et même certains camarades du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), a poursuivi sans états d’âme la destruction des bidonvilles pour élargir les chaussées, aménager des jardins publics ou bien encore créer des parkings. Adulé, célébré par plus d’uns, conspué et honni par d’autres, Gilbert Tsimi Evouna aura marqué de son empreinte, à la Communauté urbaine de Yaoundé, siège des opérations qu’il aura initié dans la perspective de faire de la ville siège des institutions, une référence en Afrique centrale et même dans la sous-région. Après une quinzaine d’années de bons et loyaux services, l’homme, affaibli par la maladie et le poids de l’âge, est appelé à remettre les clés de la ville à quelqu’un d’autre.

Le peuple attend, Paul Biya aussi

L’identité de ce successeur sera dévoilée  demain mardi 03 mars. Après la désignation des exécutifs communaux dans les sept communes d’arrondissements du Mfoundi, les conseillers municipaux des sept mairies de Yaoundé se rendront donc aux urnes à la faveur de l’ultime session de plein droit devant conduire à la désignation du super maire de Yaoundé et ses adjoints. Le temps des premiers maires de ville sous les auspices de la loi sur le code des collectivités territoriales décentralisées est annoncé. Si plusieurs protagonistes dont les portraits robots font la une des journaux sont en lice, il est bon de savoir que chacun des conseillers parmi le demi-millier élus dans les sept communes d’arrondissements du Mfoundi, garde ses chances.

Pour ce faire, le Rdpc qui n’a pas fini de célébrer avec faste, sa razzia aux dernières élections législatives (139députés sur 180 Ndlr), est soucieux que ce processus de désignation se fasse dans la transparence. C’est dire que l’élection de l’homme qui présidera désormais aux destinées de la ville siège des institutions, se fera conformément aux directives de Jean Nkuete, le secrétariat général du Comité central du Rdpc qui met un point d’orgue sur la discipline du parti, pierre angulaire de cette session de plein droit pour laquelle le président national Paul Biya est particulièrement regardant. Tic-tac…

Daniel NDING

LA VOIX DU KOAT

Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun

Previous article

Can 2021 : Stade d’Olembe, la malédiction !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité