A La UneSociété

Nécrologie : Bernard Njonga n’est plus

0
Nécrologie : Bernard NJONGA n'est plus

« L’histoire de l’humanité ne se fait pas toute seule, elle résulte de tout temps, de l’œuvre, de l’énergie, de la force de conviction, de pensée, de vision et d’action, d’hommes et de femmes engagés et déterminés à créer, à innover, à anticiper, à réparer, à révéler et à bâtir. Bernard Njonga était de ceux-là ». A commenté le Pr Jean-Claude Shanda Tonme d’entame lors de sa déclaration de circonstance. En effet, suite à l’annonce ce 21 février 2021 du décès du Président du CRAC (Croire au Cameroun) Bernard Njonga en France, le Médiateur Universel et Président du Mpdr (Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation) s’est exprimé après l’annonce brutale de ce grand combattant de valeurs.

Quelques heures plus tôt, le Sga (Secrétaire Général Adjoint) du CRAC Ernesto Yene, a également posté une publication.

« Nous avons la profonde douleur de vous annoncer le décès de Monsieur Bernard NJONGA survenu ce dimanche 21 au CHU de Amiens en France. Il était le président du mouvement « CRAC » croire au Cameroun et par ailleurs président de l’ACDIC et directeur de publication de « La voix du paysan ». Celui qui nous quitte après une longue maladie a tout donné, et tout proposé pour voir un Cameroun debout, décoller a partir de son potentiel : l’AGRICULTURE.

Celui qui nous quitte nous laisse avec une vision et sa vie comme témoignage d’une capacité pour un Camerounais à AGIR pour demain, et l’intérêt général. Celui qui nous laisse nous invite à CROIRE AU CAMEROUN, son potentiel, à ses fils et filles attachés à des valeurs loin des compromissions, proches du consensus et des valeurs d’engagements et d’intégrité. En ces jours de deuil, associons nos prières, nos hommages et une pensée à l’endroit de sa famille qui est dévasté par la perte d’un époux aimant et d’un père attachant. Le programme lié à ses obsèques sera communiqué ultérieurement ».

Mue de son patriotisme et du respect pour ses nombreux actes, Shanda Tonme lui a rendu un vibrant hommage comme contribution.

« Le Mouvement populaire pour le Dialogue et la réconciliation, prend connaissance ce jour, du décès survenu en France, de Monsieur Bernard Njonga, fondateur du Salid (service d’appui aux initiatives locales de développement), fondateur de « La Voix du Paysan», initiateur de plusieurs mouvements et organisations associatifs ruraux et urbains, président du parti politique CRAC (croire au Cameroun).

Avec la disparition de Bernard Njonga, la nation camerounaise perd un de ses dignes, fier, valeureux, ingénieux, et puissant encadreur  social. Cet ingénieur agronome et intellectuel libre, aura parqué son temps, son pays et sa génération. Il appartenait à la race des médiateurs infatigables, sincères, intègres et honnêtes. Il était des nôtres. Nous lui rendons un vibrant hommage ». A-t-il terminé.

Source : www.recapinfos.com par Odile PAHAI

LA VOIX DU KOAT

Action Médicale de Proximité : au service des démunies

Previous article

Crise à la Fécafoot : le Comité exécutif provisoire, persona non grata

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une