A La UneDiplomatieSociété

Maintien de la paix en Centrafrique : le Cameroun renforce ses infrastructures

0
Le ministre délégué à la présidence chargée de la Défense a réceptionné ce mardi 11 mai 2021, un important matériel au bénéfice du contingent camerounais de la Minusca.  

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a réceptionné ce mardi 11 mai 2021, un important matériel au bénéfice du contingent camerounais de la Minusca.  

78 conteneurs, 46 véhicules donc 9 blindés Bastion et 43 remorques.  Ce matériel a été réceptionné ce mardi 11 mai 2021 à la Base aérienne 201 de Douala. Dans son discours, le Mindef Joseph Beti Assomo précise qu’à ce matériel, il faut ajouter 7 véhicules qui sont déjà sur le territoire camerounais, 14 remorques qui se trouvent déjà à Yaoundé, 5 conteneurs de matériels ainsi que 5 remorques destinées à l’instruction et déjà livrées au centre de formation dans le Haut-Nyong.

«Il ne s’agit que d’une partie du matériel de  notre commande globale de plus d’une centaine de conteneurs, contenant 33 blindés, 60 véhicules poids lourds, 43 véhicules légers, 72 remorques, 24 groupes électrogènes, un lot d’équipements militaires à usage individuel et collectif», souligne le patron de la défense  camerounaise. Ce matériel  sera livré au contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). Comme l’a rassuré le ministre, la livraison se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2021.

Ce matériel est le fruit de la collaboration entre le Cameroun et le groupement français OMP Solutions. Il est spécialisé dans l’optimisation de l’obtention des financements, la facilitation des démarches administratives, la livraison d’équipements conformes aux critères d’éligibilité des Nations Unies, et l’accompagnement les contingents pour la réussite de leur intégration tout au long de la mission.

Lire aussi : Cameroun : Paul Biya met en garde l’extérieur, salue l’armée et encourage les Camerounais

A ce stade, indique le représentant d’OMP Solutions, le Général (2S) Dominique Trinquand : «Nous vous avons déjà livré 70% du matériel. Le complément arrivera à Douala dans les tous prochains mois. Ce sont des équipements neufs qui répondent parfaitement aux standards onusiens. Ils sont validés par l’Onu sur les théâtres d’opération malienne et centrafricaine. Nous les avons déjà déployés depuis plusieurs années au profit des unités camerounaises, burundaises et ivoiriennes. Ce matériel est parfaitement adapté à l’environnement centrafricain. Ces équipements vont permettre aux unités camerounaises de disposer de nouveaux matériels neufs après cinq ans d’opération, dans le but de poursuivre dans les meilleures conditions leurs missions respectives, et au Cameroun de bénéficier de remboursement optimum de l’Onu».

Lire aussi :Insécurité à Douala : les victimes se désolidarisent du démenti du gouverneur 

En effet, ce nouvel équipement permettra de remplacer l’ancien matériel, utilisé depuis cinq ans déjà en Centrafrique. Ce matériel sera d’ailleurs acheminé à Yaoundé. «Il fera l’objet d’une expertise dans les ateliers militaires. Ils pourraient, le cas échéant, subir des aménagements ou des réparations, afin d’être redéployés dans les unités de formation des armées et de la gendarmerie camerounaise.  Il s’agit là de l’une des retombées visibles et palpables de notre participation à la Minusca», se réjouit le Mindef. La satisfaction de Joseph Beti Assomo vient aussi du fait que les différents contingents camerounais en Centrafrique sont appréciés par l’Onu. «C’est en raison de cette appréciation de la participation de notre pays à la restauration de la paix, la stabilité dans ce pays frère et ami, que les Nations Unies ont demandé l’augmentation des effectifs de l’unité de police. Les effectifs passeront en septembre prochain de 140 à 180 gendarmes», informe le ministre.

C’est donc pour maintenir l’image de marque du Cameroun que le Mindef invite les divers chefs militaires concernés à «veiller à ce qu’au-delà des personnels qui pourraient être mis en cause dans une utilisation abusive éventuelle des matériels, la responsabilité de leurs chefs supérieurs immédiats concernés soit également engagée, le cas échéant. En tout état de cause, tout comportement ou acte irresponsable ou de légèreté devra être sévèrement censuré

A ce jour, sur les 11650 soldats de la paix que compte cette mission onusienne, renseigne le Mindef, le Cameroun a fourni à lui seul 1030 hommes, soit 750 bataillons d’infanterie et 280 unités de police constituée de personnel de la gendarmerie nationale.

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Investissement : cinq nouveaux portiques de parc pour KTC

Previous article

Bras de fer Fécafoot-Cpg : la mise en garde de Mbombo Njoya à Albert Mbida 

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une