Société

Liberté de la presse au Cameroun : le journal Ça Presse enseveli sous les décombres

0
La réunion convoquée le 24 mai 2022 par le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou a accouché d’une souris.
Démolition de Dikolo-bali.

Le 14 mai 2022 restera une journée noire pour le journal Ça Presse. L’hebdomadaire de la rue Ngosso Dîn à Dikolo Bali a perdu ses locaux lors de la casse opérée dans ce secteur de la ville de Douala pour le malheur des fils et filles Bali. «Tout est si vite arrivé. Voir son entreprise être ainsi jetée à la rue après 19 ans, ça désoriente beaucoup et la direction, et le personnel. Nous sommes plus d’une dizaine de Camerounais actuellement à la recherche d’un nouveau local», affirme, tout décontenancé, le Directeur de publication Steve Njoh.

Lire aussi :Casse de Dikolo à Douala : les indemnisations ne seront pas réévaluées 

Jetés dans la rue comme de vulgaires sous citoyens, Steve Njoh et ses collaborateurs sont à la quête d’un local. «Ce que nous attendons des pouvoirs publics, c’est une aide au journal Ça presse pour lui permettre de se recaser dignement. Pour nous qui ne sommes pas propriétaires d’un titre foncier à Dikolo. Nous n’avons bénéficié d’une quelconque indemnisation», se lamente le journaliste.

Lire aussi :Cameroun : Le calvaire des bannis de l’intérieur, déguerpissez! 

Avant les casses qui continuent de traumatiser les déguerpies, Steve Njoh avait entamé les travaux d’extension du journal. «Au moment de la casse, nous étions en pleine installation de la radio, après avoir sauvé la distribution des journaux avec la fermeture de Messapresse. Aujourd’hui nous sommes toujours sans locaux pour nos activités, avec des dettes et les difficultés dans nos services. Je lance appel aux âmes sensibles, aux mécènes, mais aussi au Ministère de la Communication pour sauver l’entreprise de presse d’un jeune Camerounais, un organe de presse très prometteur en passe de sombrer en victime innocente».

Herman NOE

LA VOIX DU KOAT

Dr Jean Marie Biada : «Le gouvernement envisage gagner à peu près 338 milliards de Fcfa dans l’exportation du pétrole»

Previous article

Barreau du Cameroun : Me Mbah Eric Mbah est le nouveau Bâtonnier

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Société