Intox : la mise au point de Rigobert Song

0
Depuis cette matinée, un message fait le tour des réseaux sociaux «Rigobert Song attendu au TCS vendredi 12 avril à 11h. Il doit être entendu dans le cadre d’une affaire de vente fictive de gilets pare-balles entre le fils Mebe, le père et Rigobert Song». On dirait que ce message devenu viral est tombé de nulle part. Plusieurs qui font le partage se dédouanent en précisant qu’ils transfèrent juste. Ils ne sont pas auteurs. «Jamais je n’ai été interrogé, jamais je n’ai été interpellé. Je suis en ce moment en Egypte. J’ai été invité hier par le président de la Caf pour le tirage

Depuis cette matinée, un message fait le tour des réseaux sociaux «Rigobert Song attendu au TCS vendredi 12 avril à 11h. Il doit être entendu dans le cadre d’une affaire de vente fictive de gilets pare-balles entre le fils Mebe, le père et Rigobert Song». On dirait que ce message devenu viral est tombé de nulle part. Plusieurs qui font le partage se dédouanent en précisant qu’ils transfèrent juste. Ils ne sont pas auteurs.

Est-ce une vérité ou juste une rumeur lancée par les détracteurs de l’ancien Capitaine des Lions indomptables ? Rigobert Song a répondu cet après midi à La Plume de l’Aigle. «Je veux éclaircir un peu les choses parce que les gens ont l’art de toujours vouloir utiliser les réseaux sociaux pour dire n’importe quoi. Je n’ai aucun souci», souligne Rigo. Et de poursuivre : «Jamais je n’ai été interrogé, jamais je n’ai été interpellé. Je suis en ce moment en Egypte. J’ai été invité hier par le président de la Caf pour le tirage au sort de la Coupe d’Afrique. Je ne sais pas de quoi il s’agit. Je ne sais pas s’il y a des personnes qui cherchent quoi dire pour déstabiliser les gens. Je n’ai aucun problème dans ces réseaux sociaux où mon nom circule. Vendredi, regardez bien sur les chaînes où on diffusera le tirage au sort de la Coupe d’Afrique. Je suis présent. Alors que les gens arrêtent de vouloir déstabiliser l’image et des personnalités. Je vous remercie

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Développement local : les piètres performances des communes (1)

Previous article

Initiative : le bonheur au bout d’une image

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *