ActualitéÉconomieSociété

Infrastructures routières : une quinzaine de grands projets déjà exécutée

0
Un linéaire total de 3234,403 km doit être entièrement livré d’ici 2022, dans le cadre du Programme de développement des infrastructures routières.  Certains de ces chantiers achevés sont en cours de réception par le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi.

Le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, pilote avec une attention particulière la construction en cours d’ infrastructures routières sur le triangle national. Il s’agit des 51 axes routiers et de 6 ouvrages de franchissement, englobant les routes nationales, les corridors Sous-régionaux, les routes transfrontalières, les autoroutes, et les routes communales, pour le désenclavement des grands bassins de production.

On citera entre autres les 196 km de l’autoroute Yaoundé-Douala. Les travaux ont démarré le 13 octobre 2014, et la première phase de 60 km (entre Yaoundé et Bibodi, de type 2×2 voies extensible à 2×3 voies, avec une largeur totale de 33,5 mètres) est actuellement réalisée à 76,5%, en plus de 25 km de voies de raccordement sur Yaoundé par Minkoameyos, et sur la nationale N°3 par Boumnyebel. Le financement global de ces infrastructures routières est de 108 milliards FCFA, répartis entre le partenaire financier Exim Bank China, et le gouvernement camerounais. D’ailleurs la recherche d’un partenaire pour la construction de la phase II, Bibodi-Douala (136 km) est en cours de finalisation au Mintp.

Lire aussi :Revue des projets routiers du Sud : livraison des travaux en 2020

Autoroute Edéa – Kribi – Lolabé

Afin de faciliter et de sécuriser les échanges économiques entre la place portuaire de Kribi, et le reste du pays, y compris avec la sous-région, la construction de l’autoroute Edéa-Kribi-Lolabé, est un impératif catégorique. Actuellement, la première phase, Lolabé-Kribi (38 km + 4  km) est presqu’achevée. Les études de la seconde phase, Kribi-Edéa (92 km), réceptionnées en avril 2017 par Nganou Djoumessi, sont en attente de financements pour le démarrage des travaux.

Routes nationales

La construction de plusieurs tronçons routiers va bon train avec l’appui des partenaires stratégiques : la Banque mondiale, l’Agence française de développement, Exim Bank China, la Banque africaine de développement, la Banque islamique etc. Au Mintp, on se réjouie du taux d’exécution, plus de 90% actuellement. Les travaux sont achevés sur les axes Djoum-Mintom (98 km), Mintom-Lélé (67,5 km), Lélé-Ntam- Mbalam (53 km), Bamenda-Batibo-Numba (82 km), Nachuo-Akagbe-Mamfé-Ekok (63 km), Ngaoundéré-Mbéré (89 km), Falaise de Mbé y compris les accès aux ouvrages (15 km), Manki-Pont de la Mapé (27 km), Batchenga-Ntui (21,3 km)…

On se félicite aujourd’hui de l’achèvement total de la construction du pont sur la Sanaga à Nachtigal, pour un linéaire de 400 mètres, de la réception définitive des travaux du deuxième pont sur le Wouri, et ses 3,5 km de voies aménagées de part et d’autres, avec des viaducs routiers (756 m) et ferroviaires (746 m). Ces infrastructures routières auront pour mérite, notamment de stimuler l’activité économique du Cameroun et de toute la Sous-région Afrique centrale.

Samuel Bondjock

LA VOIX DU KOAT

Lutte contre le covid-19 : les solutions immunisantes du Dr Richard Fru

Previous article

Abandonnés à Casablanca…Des Camerounais appellent Paul Biya au secours

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité