- Advertisement -spot_img
AccueilFecafoot : Nicolas Dikoume sur la touche
Array

Fecafoot : Nicolas Dikoume sur la touche

- Advertisement -spot_img

Le coordonnateur général des sélections nationales a été suspendu par le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football qui lui reproche de nombreux manquements dans la coordination.

Le coordonnateur général des sélections nationales a été suspendu par le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football qui lui reproche de nombreux manquements dans la coordination.
Dikoume et Me Happi.

Ce n’est plus le parfait amour entre Dieudonné Happi et Nicolas Dikoume. Porté à la tête de la coordination des sélections nationales en décembre 2017, ce dernier cité est désormais sur une corde raide. Ce serait un doux euphémisme de dire que l’homme est à un doigt de la porte de sortie. Ce, au regard du climat délétère qui règne entre l’homme et son patron, le président du Comité de normalisation. Longtemps ramené à l’ordre à travers des demandes d’explications à lui servies par sa hiérarchie, l’ancien Lion indomptable n’a pas visiblement cru bon de se raviser. Conséquence, il est depuis lundi dernier, «suspendu de ses fonctions de coordonnateur» qu’assurent désormais Sarah Nkongho Ashu Ntui, désignée pour gérer la période intérimaire. Même si la note portant suspension « à durée indéterminée » du concerné a été tenue cette fois à bonne distance des réseaux sociaux, les responsables de la Fecafoot que le Messager a joint au téléphone, confirment l’information.

Grenoblegate

En effet, il est reproché à Dikoume des « manquements graves dans le management de la coordination » et autres  « malversations financières. » Nos confrères du site lagazetteolympique.com croient savoir que l’ancien joueur du Canon sportif de Yaoundé était déjà sur des braises ardentes. Refoulé par l’encadrement technique  de la sélection nationale fanion qui s’«accommode mal de son amateurisme», peu soutenu par ses collaborateurs qui le trouvent « radin », l’infortuné est resté sourd aux nombreuses observations et remarques à lui faites par sa hiérarchie qui a payé plus d’une fois, le lourd tribut de ses errements. La rupture, apprend-t-on, semble être définitivement consommée avec le calvaire vécu par la sélection nationale féminine Séniors au cœur d’un nouveau scandale qu’on a rebaptisé le « Grenoblegate ». Plombées par des problèmes administratifs qui n’ont contribué qu’à dérailler les ambitions du sélectionneur Joseph Ndoko ; soumises à un long voyage sans avoir du temps pour récupérer et sevrées d’une préparation digne d’une sélection nationale, les Lionnes indomptables sont revenues de la France le 09 octobre, avec une valise (0-6).

Hervé Tistsol en embuscade ?

Quelques jours plus tard, c’est l’équipe nationale fanion qui a payé les frais du Coordonnateur à l’origine du grave retard accusé par les poulains de Clarence Seedorf en partance pour le Malawi à l’occasion du match retour comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. Au regard de tous ces griefs et d’autres précédents jugés « inadmissibles », Dieudonné Happi n’a eu d’autre choix que de suspendre ce collaborateur qu’il a nommé le 29 décembre 2017 avant sa prise de fonction officielle le 10 janvier 2018. Dans les couloirs de Tsinga, on parle d’Hervé Tsitsol déjà nommé coordinateur adjoint comme son digne successeur d’ici le départ de la normalisation. On ne perd rien à attendre.

Daniel NDING

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img