- Advertisement -spot_img
AccueilCamerounSantéDr. Charles Hopson : «Les Africains m’attaquaient plus que les Européens»

Dr. Charles Hopson : «Les Africains m’attaquaient plus que les Européens»

- Advertisement -spot_img

Prix de l’Excellence managériale 2020 de la meilleure incarnation de la morale publique, le leadership et l’expertise dans la médecine ortho moléculaire, la naturopathie, la guérison des maladies tropicales et du covid-19. Cette distinction du Collectif des journalistes d’investigation a été remise à Dr Charles Hopson. Une récompense méritée, selon Ignace Yombi, Secrétaire général du Collectif. Qui confie : «Au début, il n’était pas pris au sérieux, puis on s’est rendu compte qu’au fur et à mesure, les anciens malades témoignaient avoir recouvré la guérison grâce aux produits du Dr Hopson. Nous ne pouvions pas rester insensibles devant quelqu’un qui œuvre pour le bien-être des populations. Le gouvernement devrait lui remettre une médaille.» Charles Hopson revient sur cette distinction dans l’interview accordée à La Voix Du Koat.

LVDK : Le Collectif des Journalistes d’Investigation vous a décerné le Prix de l’Excellence managériale 2020 de la meilleure incarnation de la morale publique, le leadership et l’expertise dans la médecine ortho moléculaire, la naturopathie, la guérison des maladies tropicales et du covid-19. Quelle valeur accordez-vous à cette distinction ?

Dr. Charles Hopson : Cette récompense est une grande marque d’appréciation du travail qui a été fait. L’être humain est un animal qui se tue à la tâche. Même s’il a des objectifs, il doit de temps en temps être stimulé par des reconnaissances pour continuer à travailler. Sinon, si c’est un esprit faible, il va vite déposer les armes. Quand j’ai démarré cette campagne en lançant mes 10 Commandements pour éradiquer le coronavirus en février, ce n’était pas facile pour moi, parce que les gens ne comprenaient pas ce que je faisais. Les Africains m’attaquaient plus que les Européens. Mais ils ont compris par la suite que je suis là pour défendre l’Afrique. Ce prix me prouve que les gens regardaient ce que je faisais et qu’ils ont compris le sens de ma bataille.

LVDK : Vos produits préventifs et curatifs contre le coronavirus sont toujours aussi sollicités ?

Dr. Charles Hopson : Nous allons de plus en plus vers la multifonctionnalité de nos produits. Je n’ai pratiquement plus les gens qui m’appellent pour la covid-19. C’est beaucoup plus aux Etats-Unis que les malades du coronavirus continuent à passer les commandes des produits. Aujourd’hui, mes médicaments peuvent soigner plusieurs autres maladies ; problèmes pulmonaires, cardiovasculaires, urinaires, musculaires…

LVDK : Longtemps combattu, on peut dire que votre travail a plaidé en votre faveur, puisque vous avez été convié au parlement…

Dr. Charles Hopson : A ma grande surprise, j’ai été invité à l’Assemblée nationale où j’ai parlé aux députés de l’impact économique des médicaments traditionnels améliorés. Je leur ai dit que c’était une opportunité énorme sur le plan de la santé et sur le plan de économique, parce qu’on peut rapporter les devises au Cameroun en assistant ce secteur de la pharmacopée en exportant les produits à l’étranger. J’ai été par la suite invité par le ministre de la Recherche scientifique à la réunion interministérielle à Yaoundé. Avec d’autres chercheurs, nous avons demandé notamment que le ministère nous accompagne. J’ai également eu un entretien avec le président du groupe parlementaire chargé de la promotion de la médecine africaine.

LVDK : Concrètement, qu’est-ce qui ressort de vos échanges ?

Des lois vont bientôt être passées dans ce sens, surtout que la réunion était sur instruction du président de l’Assemblée nationale. Les choses ont énormément évolué entre temps. Je pense que les autorités ont finalement compris qu’elles doivent prendre cette médecine au sérieux, parce qu’elle peut même être un outil géostratégie. Généralement quand les pays occidentaux plus forts veulent nous faire des pressions, c’est avec la médecine, en disant qu’ils ne vont plus nous envoyer les médicaments. Aujourd’hui nous avons tout en Afrique pour nous soigner et soigner toutes les autres maladies qu’ils vont créer. On n’a plus besoin d’aller ailleurs. Je l’ai dit il y a deux ans, c’est l’Afrique qui va soigner le monde. Ils viendront en Afrique se faire soigner.

Valgadine TONGA   

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img