- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneDouala : vers une ville plus belle et moderne en 2022

Douala : vers une ville plus belle et moderne en 2022

- Advertisement -spot_img

Densification de l’éclairage public, construction des équipements publics marchands, l’amélioration et la densification du réseau de la voirie urbaine sont les axes majeurs du budget de l’exercice 2022. C’est ce qui ressort de la session ordinaire du conseil de communauté de la Cud qui s’est tenue vendredi 12 novembre 2021 à la salle des fêtes d’Akwa.

Le budget de l’exercice 2022 sera essentiellement consacré à l’embellissement et la transformation de la métropole économique afin de rendre Douala moderne et plus avenante. C’est le cap fixé par l’exécutif communautaire que conduit le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè. Vendredi 12 novembre 2021, s’est tenu le débat d’orientation budgétaire de la session ordinaire du conseil de communauté consacré à la présentation des orientations budgétaires de l’exercice 2022 et l’évaluation du niveau d’exécution du budget de l’exercice 2021 au 30 septembre 2021.

Lire aussi :Dr Roger Mbassa Ndinè : «Vous serez jugés sur vos performances»

Un exercice auquel s’adonnent pour la première fois les grands conseillers. Ils devraient désormais s’y habituer, leur a recommandé le représentant de l’Etat à ce conseil, Benjamin Mboutou, préfet du département du Wouri. «Le débat d’orientation budgétaire a pour vocation de donner à l’organe délibérant de la commune ou de la communauté urbaine les informations nécessaires permettant d’exercer de manière efficiente son pouvoir de décision à l’occasion du vote du budget», leur a-t-il  expliqué.

Promotion de la culture

Ainsi, le projet de budget de l’exécutif communautaire de Douala pour le compte de l’exercice 2022 s’appuiera sur le programme de performance de la Cud dont les grands axes sont l’amélioration de l’offre des services de bases ; la promotion du développement économique et la protection de l’environnement ; la promotion de la citoyenneté, de la culture et du sport. Il s’agira concrètement  du démarrage du projet d’achèvement des 12 immeubles de Mbanga Japoma, en vue de la promotion de l’habitat à loyer modéré, la poursuite de la construction de la Cité des Cinquantenaires dont le chantier a redémarré depuis peu ; la densification de l’éclairage public à travers la réhabilitation et l’extension du réseau ; la mise en œuvre des mesures d’optimisation des boues de vidange.

S’agissant  du programme deux qui porte sur la promotion du développement économique et la protection de l’environnement, les actions envisagées en 2022 porteront sur la modernisation des équipements publics marchands de la ville. Priorité sera accordée à la construction d’un nouveau marché à Bonamoussadi, l’extension du Marché central de Douala. «Les pourparlers ont déjà été engagés avec les différents acteurs. Ceci permettra d’apporter un début de réponse à la forte demande en équipement marchands qui explique l’encombrement des trottoirs», justifie le maire de la ville. L’amélioration et la densification du réseau de la voirie urbaine ne seront pas en reste.

Lire aussi :Cameroun : le journaliste Sam Sévérin Ango en cellule

Faible exécution du budget

Rendu au 30 septembre 2021, le budget de l’exercice 2021, initialement adopté à 56 milliards 600 millions Fcfa avait été porté à  64 milliards 878 millions Fcfa après  des ajustements intervenus en cours d’exercice, (remise de l’excédent budgétaire de 2020, 2 milliards Fcfa ; et versements des centimes communaux, 5 milliards Fcfa). Ce budget  a été exécuté en recette à la somme de 43 milliards de Fcfa. Soit  un taux de recouvrement de 63,37%. Il est en hausse de 20 milliards Fcfa par rapport à l’exercice précédent à la même période. Benjamin Mboutou a exhorté le personnel à ne pas dormir sur ses lauriers. «Bien que nous soyons rendus à la clôture des engagements qui entraînent très souvent chez le personnel une démotivation et un relâchement dans le travail, je dois vous inviter à mobiliser toutes les ressources à votre disposition pour poursuivre les activités de recouvrements pour la période restante. Les performances ainsi réalisées pourraient ainsi donner une bouffée d’oxygène au budget de l’exercice prochain», conseille-t-il. De belles performances qui sont tout de même sapées par la faible exécution du budget qui se situe à 21%, due en grande partie à la faible maturation des projets justifie pour le déplorer le président du conseil de communauté.

Blanchard BIHEL

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img