- Advertisement -spot_img
AccueilCamerounCultureCulture et tradition : les enfants à l’école du Duala

Culture et tradition : les enfants à l’école du Duala

- Advertisement -spot_img

La première édition d’apprentissage à cette langue a pris fin le 18 septembre dernier à Douala.

Plus d’une cinquantaine d’enfants et parents ont pris part à la cérémonie de clôture des cours de langue et culture duala  à la paroisse de  Eglise  Évangélique du Cameroun de Banguè à Douala. Habillés en kaba pour les filles et sandja pour les garçons, ils ont restitué en présence de leurs encadreurs  une partie de l’enseignement reçue pendant un mois (du 17 août au 18 septembre) sous le regard émerveillés des parents. Parmi les activités, la présentation de quelques proverbes sawa, des couleurs et chiffres en duala, les jours de la semaine et les mois, les formules de politesse, la présentation des différentes parties extérieures du corps humain, les fruits et légumes des contrées sawa.

Les enfants ont pu également apprendre les astuces pour nouer le moussouka, sorte de foulard attaché aux reins autour du kaba par les femmes pendant les deuils, et à connaître leur signification.

En  somme, ce sont des rudiments de la langue et la culture duala qui ont été enseignés aux apprenants dont certains ne connaissaient que dalle. «Il y avait des enfants qui n’arrivaient même pas à prononcer un seul mot duala avant cette formation mais aujourd’hui, ils le font avec aisance», précise Massango Lottin, coordonnateur du projet.

« Je suis contente d’entendre ma fille me saluer en duala au réveil le matin et je sais désormais que je peux  lui parler en présence d’un étranger sans que celui-ci nous comprenne», indique Eyoum Annie.

Même son de cloche chez les apprenants. Motassi Tiki âgé de 9 ans en classe de Ce2 l’exprime de façon joyeuse tout en faisant un clin d’œil à ses encadreurs . « J’ai appris les chansons et la prière en langue duala. J’ai apprécié durant cette formation l’attitude de ceux qui m’ont appris ce que je ne savais pas»,  souligne-t-il.

L’apprentissage est initié par le Gic Sawa ô Panya cible les enfants de 5 ans à 17 ans.  La clôture prévue en décembre en présence de la promotrice Princesse Hermine Vanessa Essiben prendra en compte les malentendants encadrés de façon permanente par cette association. L’objectif  est de préserver la tradition et amener les enfants à s’exprimer en leurs langues maternelles, base identifiante de leur culture.

La langue duala est parmi les deux langues retenues ( bassa et duala) par le ministère de l’Education de  base pour être enseignée aux enfants dans la région du Littoral suite à sa nouvelle politique d’introduction des langues nationales dans le système éducatif camerounais.

Félix Épée

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here