- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneConseil Camerounais du croissant lunaire : Check Ibrahim Moubarack Mbombo prend les rênes

Conseil Camerounais du croissant lunaire : Check Ibrahim Moubarack Mbombo prend les rênes

- Advertisement -spot_img

Il succède à Check Fessal Mounir Nsangou, président de l’Association solidaire pour la vocation islamique. Le passage de témoin a eu lieu au siège de l’Association pour l’observation astronomique (AOA), à Douala au cours de l’Assemblée générale du Cccl.

Samedi, 12 mars 2022, le Conseil camerounais du croissant lunaire, (Cccl) a voté son deuxième président. Conformément aux principes de gouvernance rotative qui régit cette institution, Check Fessal Mounir Nsangou, président de l’Association solidaire pour la vocation islamique (Assovic), a statutairement  cédé son fauteuil à Check Ibrahim Moubarack Mbombo, président de l’Union islamique du Cameroun. Le passage de témoin a eu lieu au siège de l’Association pour l’observation astronomique, (AOA) à Douala au cours de l’Assemblée générale du Cccl. Cette rencontre à la laquelle prenait part les deux associations signataires du protocole qui a donné naissance au Cccl était aussi l’occasion de faire le bilan d’activités de cette institution depuis sa création.

Ainsi, au cours de ces huit premiers mois d’exercice, «le Cccl, dont l’objectif est de créer un consensus autour de la gestion du Croissant lunaire au Cameroun et éviter les dissensions et les voix discordantes qui avaient souvent cours dans ce domaine, s’est attelé à la diffusion de manière régulière et permanente sur l’apparition du Croissant lunaire au Cameroun ou tout simplement sur les débuts de mois lunaire au Cameroun . Après la mise sur pied du Cccl, le 3 avril 2021 comme je l’ai indiqué, nous avons géré le début du Ramadan 2021 à travers ce que nous appelons une note d’information prévisionnelle. Il s’agit de recueillir des informations astronomiques, de les analyser et de donner la date quasi probable à laquelle le ramadan peut commencer. Nos données ont été  concordantes. Il n’y a pas eu de dissensions sur la date du début du ramadan 2021. Les données du Cccl ont été concordantes avec toutes les données des pays dont la science a pignon sur rue», indique El Hadj Mohammed Aziz Mbohou, secrétaire permanent du Cccl.

«Après ce premier test qui était pour nous un galop d’essai, nous avons tenu une réunion d’évaluation en juin 2021 à Yaoundé qui avait pour but de recueillir les préoccupations d’autres associations musulmanes et de la communauté, de les analyser et d’ajuster au besoin ce que nous utilisons jusqu’ici comme méthodologie. Au cours de cette rencontre, il y a eu appréciation positive du Cccl mais l’accent a été mis sur une plus grande éducation de la masse», a-t-il ajouté. Une tâche qu’entend poursuivre le nouvel exécutif. «Nous allons sillonner les différentes régions pour  leur apprendre comment on utilise un télescope afin que ce ne soit pas seulement l’apanage de l’exécutif. Au cours de ce mandat, je mettrai l’accent sur l’éducation, la formation et la sensibilisation», a promis le nouveau président Check Ibrahim Moubarack Mbombo.

Blanchard BIHEL

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img