- Advertisement -spot_img
AccueilCinéma : « La Triade » joue sa première au Cameroun
Array

Cinéma : « La Triade » joue sa première au Cameroun

- Advertisement -spot_img

Le tout premier film de la jeune réalisatrice Tamar Tientcheu sera projeté en avant première cette semaine  dans les villes de Douala et Yaoundé.

Dès le 08 novembre prochain, les cinéphiles camerounais auront l’occasion de découvrir  dans le cadre des Grandes Nuits du Cinéma Camerounais, en avant première « La Triade », le tout nouveau et premier film de Tamar Tientcheu.  A travers le long métrage d’1h48mn, la comédienne camerounaise très connue pour avoir longtemps arpenté les planches et enchaîné les collaborations artistiques, nous présente son autre facette de  réalisatrice.

Pour cette première œuvre, Tamar -plus connue sous le nom d’Anas- est allée chercher dans les méandres  de la corruption en Afrique. Elle met en scène le combat de trois femmes aux statuts sociaux différents, mis ensemble dans un projet social pour faire face à la corruption. Elles se battent  avec détermination pour changer les choses, relever les défis du développement et s’affirmer face à la domination des hommes dans une Afrique où leur rôle de porteuse de développement et de mamelle nourricière semble être négligé.  La thématique est assez saisissante avec l’habillage aussi.

Tamar Monkam Tientcheu n’a pas lésiné sur les moyens. Plus d’une trentaine de comédiens ont été utilisés pour ce long métrage, chacun avec un rôle précis. Sans compter  de nombreux figurants. La jeune réalisatrice et patronne de Oxanna Label Productions, maison qui a financé le film, a fait prévaloir son expérience accumulée depuis des années dans ses nombreuses collaborations.  Ainsi que  ses amitiés qui lui ont permis de suppléer à une attente vaine des subventions des institutions. Il a fallu deux ans.

Réalisée en 2016 et 2018, ce film a été tourné entièrement au Cameroun. L’auteure a ainsi saisi l’occasion pour faire profiter aux cinéphiles du monde,  les plus  beaux paysages de son pays par la diversité des lieux de tournage, des costumes  représentant une beauté typiquement africaine. Ils sont ainsi plongés dans une ambiance  chaude où ressort dégâts  occasionnés par l’abus du pouvoir, l’égoïsme et l’avidité des dirigeants en Afrique. A voir absolument, ce 8 novembre à 19h, à Douala Bercy !

 Félix EPEE

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img