A La UnePolitique

Carnet noir : Marinette Ngo Yetna range son écharpe

0
Marinette Ngo Yetna a tiré sa révérence ce lundi 24 mai 2021, vaincue par une maladie.

Députée du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, présidente de section Rdpc Sanaga Maritime 1, la patronne d’entreprises a rendu l’âme ce matin des suites de maladie.  

Série noire ! La liste des morts à l’Assemblée nationale s’allonge. Le flot des larmes n’est visiblement pas prêt de tarir. Deux jours seulement après avoir accompagné la Vice-présidente Monjowa Lifaka à sa dernière demeure à Bonjongo dans la région du Sud-Ouest, la Chambre basse du Parlement est à nouveau plongée dans la douleur et la consternation. Marinette Ngo Yetna a tiré sa révérence ce lundi 24 mai 2021, vaincue par une maladie.

Connue pour son franc-parler et ses positions tranchées dans les sujets d’actualité, la présidente de section Rdpc Sanaga Maritime 1 ne portait pas de gants même lorsqu’il s’agissait de dénoncer tout haut ce que tout le monde pense tout bas au sein de son parti politique. On a encore en souvenir ce brûlot qu’elle a servi au ministre du Travail et de la sécurité sociale sur sa page Facebook il y’a deux mois.

Le Rdpc broie ses créatures 

L’élue qui réagissait à un hommage que Grégoire Owona a rendu à Paul Eric Kingué a crié sa colère contre le ministre et autres cadres du parti qui ont installé au sein du Rdpc, une machine qui broie les brillants et les vrais militants. « Monsieur le ministre…le Rdpc qui est mon parti, un parti que j’adore mais qui trouve difficilement de la peine à garder les meilleurs. Paul Eric Kingué a été incompris et broyé avec la machine que certains d’entre vous ont installée au sein du Rdpc. On broie les brillants et les vrais militants, on musèle tout le monde, personne ne doit parler, personne ne doit critiquer même si c’est pour le bien du parti. Paul Eric Kingué était un bon militant du Rdpc. Il n’a jamais été un opposant dans sa peau. Le rouleau compresseur qui s’est acharné contre lui par la bande des oppresseurs qui fait la pluie et le beau temps est responsable de la dérive de ce grand homme », avait écrit celle qui était par ailleurs promotrice du Forum Sanaga-Mapubi (Fosama).

Lire aussi :PEK : Le dernier refuge

Femme dynamique 

Très engagée dans le social, Marinette Ngo Yetna avait créée cet évènement pour « réunir la grande Sanaga maritime dans ses limites naturelles ». Dans une interview accordée à nos confrères du quotidien le Messager, l’ancienne sénatrice expliquait qu’il était question pour elle, de faire revivre ces moments où les Bassa-Bati-Mpoo se retrouvaient ensemble pour échanger sur les problèmes de leur grand département. « J’ai pensé qu’avec Fosama, nous pouvons regrouper les entrepreneurs Bassa-Bati-Mpoo pour montrer leur savoir-faire étant donné que la Sanaga maritime est le bastion de l’industrialisation du Cameroun. En fait, Fosama est la rencontre du donner du recevoir, la rencontre de tous nos enfants et de tous nos parents », détaillait-elle avec conviction.  La première édition s’est tenue à la maison du parti d’Edéa du 15 au 18 avril 2021 sous le thème : « Dynamique de la population de la Sanaga maritime et valorisation du potentiel pour un développement durable ». Adieu femme dynamique !

Lire aussi :Affaire Smid : Njoh François Maurice appelé à comparaitre

Daniel NDING  

LA VOIX DU KOAT

Affaire Smid : Njoh François Maurice appelé à comparaitre

Previous article

Vladimir Poutine : «Les États africains ont obtenu un grand succès»

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une