A La UneSport

Can 2021 : le Cameroun va enfin la sucer

0

Initialement prévue le mardi, 19 octobre 2021, la signature de l’accord-cadre liant la partie camerounaise et la Caf a lieu ce vendredi 22 octobre 2021.

Après le glissement de date de 2019 au cours duquel le Cameroun s’était vu retirer  l’organisation de la 32ème édition de la Can au profit du pays des Pharaons et le report en 2021 de cette grand’messe du football continental pour cause de crise sanitaire Covid-19 qui avait ajourné tous les grands rendez-vous sportifs et culturels à travers le monde, cette fois semble être la bonne. Sauf cataclysme, le Cameroun organisera sur son sol, cette 33ème édition de la plus prestigieuse compétition sur le continent.

Tout cela va se confirmer avec la signature ce vendredi, 22 octobre 2021, à 10heures au Palais polyvalent des Sports de Yaoundé de l’Accord- cadre liant la partie camerounaise et la Confédération africaine de Football, (Caf) en vue de l’organisation de la 33ème édition de la Can Total Energies Cameroun a annoncé le ministre des Sports et de l’Education physique, le Pr Narcisse Mouelle Kombi.

Initialement prévue mardi, 19 octobre 2021, la date a été reportée à cause de la tournée d’inspection des infrastructures que conduit depuis la semaine dernière, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh et dans laquelle font partie le président du Cocan le Pr Narcisse Mouellè Kombi et le président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya. Mais aussi à cause d’un problème de vol qu’aurait eu le secrétaire général de la Caf, Veron Mosengo.

La non signature de ce document juridique contenu dans le cahier de charges de la Caf entretenait encore des doutes dans les esprits d’une certaine opinion qui craignait de voir le scénario de 2019 se reproduire. C’est au mois de novembre 2018, après l’élection présidentielle d’octobre 2018, remportée par le président en exercice, que la Can fut retirée au Cameroun. La signature de ce précieux sésame va certainement rassurer tout le monde. Même le gouvernement pousse un ouf de soulagement après les vives critiques qu’il continue d’essuyer au sujet des travaux de finition du principal stade de cette compétition, le stade Olembé qui doit accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture de cette grand’messe du football africain. À moins de trois mois du début de la compétition, tout semble fin prêt sur le terrain et l’on n’attend plus que la fête commence.

Blanchard BIHEL 

LA VOIX DU KOAT

Santé : croisade contre les maladies cardio-métaboliques

Previous article

Péninsule de Bakassi : le martyre des  ex-prisonniers

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une