- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneBarreau du Cameroun/Me Mbah Éric Mbah : au nom du deal et de...

Barreau du Cameroun/Me Mbah Éric Mbah : au nom du deal et de l’alternance linguistique 

- Advertisement -spot_img

A peine le bâtonnier Tchakounte Patie enterré, le ci-devant représentant de l’ordre des avocats dans le Nord-ouest, Maître Mbah Éric Mbah avait lâché une phrase sibylline qui valait son pesant d’or : “Maintenant c’est au tour des anglophones de conduire le barreau camerounais“. Tout le monde avait cru à la boutade à l’époque mais au fil du temps et de manière très adroite, Maître Mbah Éric Mbah a tenu à préciser sa pensée à ses proches.

Il a fait la confidence de ce que sa candidature repose sur un contrat tacite noué avec le bâtonnier Maître Tchakounte Patie qui fait de lui le candidat putatif à sa succession et ce en échange de son soutien au succès de sa team. Ce que conteste avec véhémence la majorité de ceux qui firent partie de la Team Tchakounte qui arguent ne pas être au courant d’un deal de cette nature.
Lire aussi :Barreau du Cameroun/ Me Suzanne Tam-Bateky : pour un barreau respectable 

Davantage, Maître Mbah Éric Mbah met de l’eau dans son moulin en revendiquant l’élection d’un membre de la tradition juridique de la Common law. Au nom d’une règle non écrite qui prescrit l’alternance avec les avocats du droit classique d’expression française. Fait contesté par des avocats rencontrés qui prétendent qu’au regard du nombre d’années cumulées, l’on constatera que les Confrères de tradition juridique de la Common Law, ont 29 années de responsabilité à la tête du barreau alors que ceux de tradition juridique de la Civil Law en ont seulement 19.

Ce gap de 10 ans s’expliquant par la confiance par tout le barreau accordée à Maître Gorgy Dinka (1974-1982), Maître Ben Muna(1986-1992)ou même Akere Muna(1997-2002) qui tous les trois cumulent 19 années !!! L’on apprend que l’ensemble des avocats ayant décidé et ce, souvent à l’unanimité de tordre le cou à la réglementation de l’ordre pour faire passer ceux-ci qui étaient les meilleurs à ce moment précis de l’histoire en raison de leurs compétences, de leur intégrité et de leur savoir-faire, pour sauver un barreau au bord de la faillite.

Lire aussi :Charles Tchakounté Patie : nouveau bâtonnier des avocats camerounais 

Dès lors, être le candidat d’une coterie, d’un groupe ou d’une catégorie est une idée très peu partagée surtout à ce moment précis où le barreau est à la croisée des chemins.

L’autre boulet sur le chemin de Maître Mbah Eric Mbah semble être le peu d’enthousiasme suscité par son éventuelle candidature auprès des pouvoirs publics. En effet, parlementaire pendant 04 législatures et originaire de Batibo où il milite pour le compte du Sdf, Maître Mbah Éric Mbah a été très impliqué dans les tribulations politiques dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Au point où, Maître Mbah Éric Mbah n’avait pas hésité en 2020 à pondre une lettre ouverte dans laquelle il dénonçait les agissements de l’armée camerounaise dans ses opérations de pacification.

Objet de tous les soupçons, y compris ceux d’entretenir des liens étroits avec certains milieux de la sécession politique, certains milieux tapis à la chancellerie redoutent son élection à la tête du barreau.

Henry DIABATE MANDEN

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here