- Advertisement -spot_img
AccueilCamerounAssassinats de femmes dans le NoSo : la traque des commanditaires

Assassinats de femmes dans le NoSo : la traque des commanditaires

- Advertisement -spot_img
Mbah Treasure et Tumassang ont été sauvagement assassinées par les rebelles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Les vidéos montrant les camerounaises Mbah Treasure et Tumassang Confort subir des violences sexuelles avant d’être décapitées ont fait le tour de la toile. Mbah Treasure  a été assassinée le 04 Août 2020 au lieu-dit ”Mbingwe Road”, au quartier Ntualam par Mankon, dans le Département de la Mezam, Région du Nord-Ouest. Tumassang Confort a subi le même sort, le 11 Août 2020, au quartier Makanga à Muyuka, dans le Département du Fako, Région du Sud-Ouest. L’atrocité des scènes est telle que la vidéo serait interdite non pas à un certain âge, mais à tout être humain. Le gouvernement camerounais condamne ces actes «odieux commis par les bandes terroristes sécessionnistes» dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Dans son communiqué signé ce jeudi 13 août 2020, le ministre de la Communication Emmanuel Sadi martèle : «Le Gouvernement camerounais interpelle celles et ceux, qui, tapis dans l’ombre, notamment à l’étranger, n’ont de cesse de soutenir les rebelles sécessionnistes des deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest,  et d’encourager la perpétuation des atrocités innommables par les hors la loi sur les populations desdites régions, en vue d’une prise de conscience accrue, du préjudice ainsi causé à la paix, à la sécurité et au développement du Cameroun

Lire aussi :Décapitation des femmes dans le NoSo : Mila Assoute demande l’expulsion des Ong du Cameroun

Le porte parole du gouvernement «en appelle, une fois de plus, à la coopération des pays amis, où sont hébergés les commanditaires de cette rébellion, afin d’aider à leur neutralisation et à la consolidation du processus de pacification des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.» Dans une missive, Pierre Mila Assoute, président du Rassemblement démocratique pour la modernité du Cameroun (Rdmc) se dit outrer du silence des organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme. «Nous ne pouvons pas garder le silence et le regard impuissant devant ces atrocités. Certains politiciens mal inspirés ou ramant à contre courant des intérêts supérieurs de notre pays et des ONG dites de Droit de l’Homme, observent un silence éloquent dans une sorte d’indifférence jouissive qui frise la complaisance et la complicité pour des desseins connus. Le Cameroun ne peut pas subir sans réagir par tous les moyens contre des barbares», ponctue-t-il.

Aux familles durement éplorées, le Mincom transmet les «sincères condoléances» du Chef de l’Etat et la «compassion émue» de tout le gouvernement.

Valgadine TONGA

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here