Vingt-trois ans après… Kotto Bass renaît à Bonendalè II

0

C’est sur la terre de sa mère que l’illustre bassiste camerounais a repris vie dans toute sa splendeur. Tonton Vieux, comme on l’appelle affectueusement, a revêtu une tunique humanitaire.

Bonendalè II Plage. Tout est généralement paisible dans cette localité de l’arrondissement de Douala IV. Mais la journée du samedi 15 juin 2019 est on ne peut plus mouvementée. Sur le chemin de la plage qui borne le coin, les enfants s’interrogent sur les raisons de la présence de gros véhicules sur leur terre. On voit aussi des bus, taxis et mototaxis déposer des personnes infirmes. Tous convergent vers un point où tentes et chaises sont installées. Il est environ 11h quand le groupe de danse duala «Ô mulema» s’installe. Aux sons notamment du tamtam, du balafon, les jeunes malabars revisitent des classiques religieux sawa.

Les journalistes et autres personnalités arrivent au fur et à mesure. Visage caché derrière une casquette et des lunettes de soleil, le réalisateur Thierry Ntamack  s’installe dans un coin. On aperçoit aussi Beko Sadey, Marco Mbella, Manuel Nguisso, l’honorable Marlyse Bell, Sa Majesté Ekollo Moïse (chef de Bonendalè II)…et Danielle Eyango. Avec un tressaillement dans la voix, l’auteur de l’ouvrage «Kotto Bass : comme un oiseau en plein vol», lève le voile sur tout ce mystère. «J’ai toujours eu pour hantise de ne pas laisser Tonton Vieux mourir une deuxième fois. On a l’habitude de me dire que je suis trop jeune pour ça, que je dois faire ma vie. Ceux là n’ont pas compris que quelque part, Tonton Vieux est mort pour ma vie. S’il n’était pas mort, il n’y aurait pas Danielle Eyango socialement.» Après avoir écrasé une larme, la nièce de Kotto Bass poursuit : «Il faut parfois de grandes douleurs pour construire une vie. Tonton Vieux a été le sacrifié pour me construire socialement. Faire la Fondation Kotto Bass pour moi, ne signifie pas que j’ai raté ma vie, c’est plutôt réaliser ma vocation. Tonton Vieux est parti trop tôt. Il n’a pas eu le temps de construire une maison ni d’avoir des enfants. Aujourd’hui il a une maison et il a des enfants

C’est sur la terre de sa mère que l’illustre bassiste camerounais a repris vie dans toute sa splendeur. Tonton Vieux, comme on l’appelle affectueusement, a revêtu une tunique humanitaire. Bonendalè II Plage. Tout est généralement paisible dans cette localité de l’arrondissement de Douala V. Mais la journée du samedi 15 juin 2019 est on ne peut plus mouvementée. Sur le chemin de la plage qui borne le coin, les enfants

Des dons à la Fondation Kotto Bass.

Elle est donc là, la Fondation Kotto Bass, baptisée «La Case de Tonton Vieux». La maison en planche portée par du béton occupe 400m2 sur les 1000m2 acquis à la Fondation. Les mètres carrés restants sont recouverts d’herbes. Les personnes à mobilité réduite se formeront dans La case de tonton Vieux. Différents ateliers ont été créés, notamment l’atelier cuisine, l’atelier menuiserie, l’atelier peinture, l’atelier champ, l’atelier musique. On compte aussi une salle d’informatique, une toilette interne et une toilette externe. Séance tenante, lors de la cérémonie d’inauguration, l’assistance a mobilisé 500.000Fcfa pour soutenir la Fondation, non sans compter les dons physiques apportés.

Comme le Christ mort à 33 ans, Kotto Bass, de son vrai nom Nyamsi Kotto Théodore Auger s’est éteint à 33 ans, le 20 novembre 1996. Si le Fils de l’Homme a ressuscité d’entre les morts, Kotto Bass renaît dorénavant sur la terre de sa famille maternelle, à travers la fondation éponyme, dédiée aux enfants handicapés. «Mon frère a été unique en son genre, que ce soit de part sa voix ou sa dextérité à gratter la guitare basse. Humble il l’était. Sa gloire ne lui est pas montée à la tête. Nous vous invitons à apporter à la fondation, tout le soutien nécessaire, afin qu’aucun parent n’abandonne son enfant handicapé», souhaite la membre d’honneur Honorée Dénise Epee, née Kotto Mouyema. On compte déjà des bénévoles à l’instar de Marco Mbella, qui est le responsable de l’atelier musique.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply