Tommo Monthe : «Nous sommes venus dire que le Cameroun est debout, têtu comme la vérité»

0

Réunion en formule Arria sur la situation humanitaire au Cameroun

Extrait de la Déclaration de S.E. TOMMO MONTHE

Ambassadeur, Représentant Permanent

****************************

New York, le 13 mai 2019

MISSION PERMANENTE DU CAMEROUN AUPRES DES NATIONS UNIES

PERMANENT MISSION OF CAMEROON TO THE UNITED NATIONS

22 East 73rd StreetNew York, N .Y. 10021

Tel : (646) 850-1827/1824Fax : (646) 850-1820

Web: www.delecam.us

E-mail: delecam@delecam.us

Je vous remercie Mme la présidente de m’avoir donné la parole.

D’entrée de jeu, je voudrais vous dire que la présente réunion sous formule Arria ne rencontre pas l’adhésion du Cameroun.  Est-il encore besoin de rappeler que la même objection a déjà été fortement exprimée par de nombreux pays du Conseil, en particulier les pays africains, en raison de son caractère équivoque susceptible d’être malicieusement exploité par des esprits malveillants confondant à l’envie et pour leur cause cette formule avec les réunions officielles du Conseil.

En outre, le sujet même sous examen, à savoir la situation humanitaire au Cameroun a-t-on suffisamment répété, ne constitue en rien une menace à la paix et à la sécurité internationales.

Un tel sujet aurait été plus indiqué  dans le Segment humanitaire du Conseil Économique et Social ou dans les débats sur les questions humanitaires à la troisième Commission de l’Assemblée Générale, voire lors d’une manifestation parallèle de Haut niveau au cours de l’Assemblée Générale.

D’aucuns ont avancé l’argument de prévention. Quelle prévention alors ! Pourrait-on s’écrier et quelle serait la ligne de démarcation entre prévention et volonté d’intervention sous des prétextes humanitaires qui hantent certains esprits?

Sans doute, certains sont venus à cette rencontre avec l’encre approprié pour peindre le Cameroun tout en noir, pays d’enfer et de maux indicibles. Ils ont en cela ameuté les médias, les ONG et les “marcheurs” patentés de la 47eme rue pour spontanément amplifier leurs vues dans les médias et les réseaux sociaux. Certains d’entre ces déstabilisateurs ont d’ailleurs tout récemment publié un communiqué affirmant que tout participant à notre prochaine fête nationale sera placé sur leur liste noire et traité comme ennemi et que l’insurrection est le seul moyen actuel pour renverser les institutions du Cameroun et ceux qui les incarnent.

D’autres, peut-être sont venus munis de siphons pour siphonner toute l’eau de la bouteille et présenter le Cameroun comme une bouteille toujours vide, au plus à moitié vide.

D’autres, que sais-je encore, sont venus verser d’abondantes larmes sur la situation humanitaire, mais en réalité des larmes feintes, à peine voilées sur une situation dont ils n’ignorent, s’ils ne provoquent d’ailleurs pas les tenants et les aboutissants.

D’autres enfin, sont venus à la présente rencontre sans doute à la recherche de marchés pour leurs ONG en gonflant à souhait les chiffres des besoins humanitaires.

Quant à nous, et à nos partenaires réellement soucieux de la transparence, de la traçabilité, bref de l’efficacité de l’aide humanitaire, nous sommes venus dire que le Cameroun est debout, têtu comme la vérité, visant l’émergence en 2035, pays qui n’est pas au paradis, mais pas en enfer non plus, mais bien sur la terre des hommes cherchant patiemment et méthodiquement sa voie de développement endogène, en cette période charnière où les réalités et les survivances du XXème siècle s’imbriquent encore dans celles du XXIème siècle s’affirmant; dans un contexte où les rivalités de puissance, d’intérêt et d’idéologie vont crescendo dans diverses parties du monde; dans une Afrique qui se projette à l’horizon 2063 comme un continent prospère, libre, uni, paisible et acteur majeur dans les relations internationales.

C’est à la lumière de toutes ces considérations et de leçons tirées de l’expérience dans de nombreux pays que nous abordons la question sous examen qui requiert toute l’attention de notre Gouvernement. Le Cameroun est un pays ouvert qui a successivement reçu ces derniers temps le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, une délégation du Commonwealth, le Président de la Commission de l’Union Africaine. Une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie est attendue et le Parlement européen a été invité.

Un des distingués invités à savoir le représentant Spécial du Secrétaire Général pour l’Afrique Centrale n’a pas manqué de déclarer à la suite d’une de ses visites: “Nous sommes venus rencontrer le Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour faire avec lui le point de la situation au Cameroun… M. le Premier Ministre nous a fait le point des efforts déployés pour la stabilisation des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest… Nous partons d’ici avec l’assurance que le Gouvernement est à pied d’œuvre pour trouver des solutions idoines dans ces deux régions”.

La devise du Cameroun est Paix-Travail-Patrie.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More