Alerte : Des savons antibactériens dangereux en vente

0

La Food and Drug Administration a interdit  aux Etats-Unis,  quelques ingrédients actifs présents dans une vaste majorité de savons antibactériens. Au Cameroun, ces savons sont toujours commercialisés. (Une enquête de Ghislaine DIGONA)

 Alerte : Des savons antibactériens dangereux en vente

Aux Etats-Unis,  certains constituants des savons antibiotiques ont été mis en cause. L’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, la Food and Drug Administration (Fda),  a interdit aux Usa 19 principes actifs présents dans une vaste majorité de savons antibactériens. Parmi les principes actifs pris pour cible, le triclosan, est soupçonné être un perturbateur endocrinien, un agent à l’origine de dérèglements physiologiques et qui peut altérer les facultés de reproduction. C’est aussi le cas du  triclocarban qui, semble lui aussi «nocif» pour la santé physique. Au Cameroun, ces actifs  sont utilisés dans les produits pharmaceutiques, «puisqu’en réalité, la plupart des produits vendus en pharmacie ou dans les supermarchés proviennent de l’étranger».

Selon l’agence américaine Fda, les experts ont été incapables de prouver l’efficacité et l’innocuité de ces actifs  sur le long terme.  C’est pourquoi, « les entreprises ne seront plus en mesure de commercialiser des lavages antibactériens avec ces ingrédients parce que les fabricants ne démontraient pas que les ingrédients sont sûrs pour une utilisation quotidienne à long terme et plus efficace que le savon ordinaire et de l’eau dans la prévention de la maladie et la propagation de certaines infections », relève   la Fda dans un communiqué, publié il y a environ deux semaines.

Au Cameroun, le mercure écope

Aux Etats-Unis, certains fabricants ont déjà commencé à retirer ces ingrédients de leurs produits.  La Fda accorde aux fabricants de savons antibactériens une année supplémentaire pour négocier sur d’autres ingrédients moins couramment utilisés, tels que le chlorure de benzalkonium. Pour ce qui est du Cameroun, la législation camerounaise en matière de santé ne s’est pas encore penchée sur ce sujet. Cependant, celle-ci pose uniquement la censure sur  l’usage du mercure dans des produits cosmétiques. «Pour l’instant au Cameroun, ce n’est que le mercure qui est proscrit dans la fabrication des savons », souligne Rostin Namekong, cadre des services techniques et d’appui au bureau régional d’hygiène et assainissement à la délégation régionale du ministère de la Santé publique (Minsanté) Littoral.

Bien que la législation camerounaise en matière de produits cosmétiques, ne soit pas encore bien définit, certains chercheurs et fabricants de savons au Cameroun ont déjà pensé à rayer dans leurs actifs des produits pouvant être «dangereux», sur la peau de l’homme. C’est le cas du Dr Sandjon. Le patron de la pharmacie Santé et  Nature à Douala, propose à ses clients une gamme variée de produits cosmétiques à base de plantes naturelles. Pour  lui, le Triclosan, aujourd’hui refoulé aux Etats-Unis, et dans certains pays d’Europe, posent bien évidemment un problème de toxicité sur la peau.




Altérer la fertilité

Pour d’autres spécialistes, une exposition sur une longue durée à ces substances incriminées contenues dans des produits antibactériens peut présenter des risques pour la santé, comme provoquer une résistance microbienne et affecter le système hormonal. Ils sont aussi suspectés de favoriser le développement de certains cancers, les malformations congénitales, d’altérer la fertilité, d’induire la puberté précoce…

C’est pourquoi, le Dr Sandjon recommande aux friands consommateurs d’utilisés les savons traditionnels et de  l’eau ou encore des savons à base de produits naturels. Ce même si, «les consommateurs peuvent croire que les savons antibactériens sont plus efficaces pour prévenir la propagation des germes, mais,  pour l’instant, nous n’avons aucune preuve scientifique qu’ils soient meilleurs», argumente-t-il.

G.D.

 

Martial Gervais Oden Bella : « On ne peut pas continuer à consommer ces produits»

L’expert en saponification revient sur les risques d’utilisation des savons antibactériens.

Martial Gervais Oden Bella

Martial Gervais Oden Bella.

Qu’est-ce que le triclosan et le triclocarban ?

Le  triclosan et le triclocarban sont des produits chimiques de synthèse, employés comme agents conservateurs et antimicrobien dans la production des savons de toilette et autres produits cosmétiques.

La Fda, une organisation internationale a tout récemment interdit l’usage des savons antibactériens à cause des composants nocifs qu’ils contiennent. Qu’en est-il du Cameroun, friand consommateur des produits européens ?

La Fda est l’organe américain qui est garant des normes en matière de produits d’entretien corporel et autres et sa décision est la même en Europe. Et,  quand on sait qu’en Afrique on ne dispose pas de norme propre et, que les normes en vigueurs dans le domaine de la cosmétique sont des normes européennes. Cependant, l’interdiction du Triclosan et du Triclocarban en Amérique et en Europe doit pouvoir nous interpeller même si sur le plan légal notre pays n’a encore pris aucune décision à propos. On ne peut pas continuer à consommer des produits avec des composants qui sont interdit ailleurs.

Les savons antibactériens présentent-ils davantage de risques de contenir du Triclosan que les savons classiques ?

A nos jours, les savons et autres produits qui contiennent du Triclosan et du triclocarban sont considérés comme ne disposant pas vraisemblablement  de propriété antibactérienne. Car, ceux-ci n’ont jamais été prouvés comme le déclare la Fda aux Etats-Unis. De ce fait, les savons antibactériens à base de ces ingrédients ne sont pas différents des savons de lessive. Bref, on pourrait très bien les assimilés à des savons de lessive juste colorés et parfumés. Mais, le véritable risque réside dans le fait  d’optimiser les maladies liés aux “mains sales ” qu’ils sont sensés combattre. D’autres parts, ces ingrédients présentent des risques d’irritation pour la peau et les yeux selon l’Union européenne.

Quels dangers réels cela peut-il présenter pour la santé des utilisateurs ?




Le triclosan et le triclocarban sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens,  ce qui veut dire  que le danger est qu’ils agissent sur le système hormonal.  Les perturbateurs endocriniens sont susceptibles d’avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, l’utilisation  et le stockage de l’énergie, le comportement des individus et leurs humeurs, la fonction de repos (le sommeil), la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice.

Le triclocarban et le triclosan sont indispensables dans la fabrication des savons ? Qu’en est-il des autres produits ? 

Non.  Ils ne sont pas indispensables dans la fabrication des savons. On les utilise juste pour des savons antimicrobiens et on les emplois aussi dans d’autres produits cosmétiques comme des gels douche, des laits et des crèmes.  Cependant, en Afrique, nous avons des plantes en abondance qui ont des propriétés antimicrobiennes et aussi des huiles végétales qu’on peut utiliser comme ingrédients sans aucun danger et nous pouvons accompagner à la formulation et à la formation de ceux qui veulent produire des savons naturels antimicrobiens.

Entretien avec Ghislaine Digona

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More