Rendez-vous : Guy Bilong Tour se pose au bercail

0

Accompagné de ses amis Etienne Mbappè, Guy Nsanguè, Olivier Tshimanga, JC Naimro, Bobby Nguimè, Jacob Desvarieux…, le « Drummer » de dimension internationale Guy Bilong se produit sur les scènes de Douala Bercy ce 7 novembre et le 14 novembre au Boukarou Lounge à Yaoundé.

C’est des décibels de son que le génie éclectique de la musique camerounaise Guy Bilong promet au public camerounais au cours de ces deux rendez-vous. Très en phase avec la presse qu’il a conviée à Bonabéri-Café, le 31 octobre 2019, pour un entretien qui s’est révélé plus qu’une simple rencontre, mais un moment d’osmose entre l’artiste et les amoureux de l’art, car dit-on, « La musique nous est si chère, elle est la parole la plus profonde de l’âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur.» Remerciant la presse pour sa présence, Guy Bilong a demandé à ces derniers de rester dans la critique et de la faire en toute partialité, car seule la critique permet à l’honnête homme de revoir ses notes et de se corriger.

Présent pour un concept dont il est lui-même auteur : le GB-Tour, ce projet est à sa deuxième édition cette année et l’artiste entend le pérenniser comme l’a signifié son manager Sylva Ebellè. Pour cette nouvelle édition du GB-Tour, l’artiste sera sur scène avec ses amis, artistes de grande dimension. Notamment : Etienne Mbappè, Guy Nsanguè, Olivier Tshimanga, JC Naimro, Bobby Nguimè, Jacob Desvarieux et autres. En guests, le concert de Douala connaitra Ben Decca et Dina Bell, tandis que celui de Yaoundé aura comme guests : Moni Bile et Taty Eyong. 20.000f seront nécessaire pour obtenir son accès dans la salle.

Lire aussi :Guy Bilong : «Le seul qui n’avait jamais chanté s’est mis à bander comme un Turc»

Arrangeur, auteur-compositeur et producteur, Guy Bilong est un Drummer de dimension internationale. Sa dextérité et son style sont reconnus par les grands auteurs de la musique à travers les continents. Sa rigueur et son ingéniosité ont permis au Makossa, au Bikutsi et à l’ensemble de la musique camerounaise de se hisser au firmament de la musique africaine. À son actif, ce génie compte plusieurs disques d’or dont ses œuvres ont permis aux artistes d’obtenir. On peut citer au passage Dina Bell, Douleur. C’est donc du Makossa et autres rythmes camerounais que le public viendra vivre à l’état pur les jeudis 7 et 14 novembre prochains à Douala et Yaoundé.

Cheikh RADYKHAL EPANDA

Share.

About Author

Leave A Reply