Patriotisme économique : l’exemple foireux de Camtel

0

L’entreprise parapublique Cameroon Télécommunications ou Camtel, est l’une des entreprises de souveraineté du Cameroun, et devrait en temps normal être une fierté de tout Camerounais. Opérant dans la téléphonie, elle a longtemps fait la pluie et le beau temps jusqu’à l’arrivée des opérateurs mobiles. L’entreprise se vante d’être l’opérateur historique du téléphone au Cameroun, et ne croit pas si bien le dire. Son historicité ne tient pas seulement du fait qu’elle est la plus ancienne dans le domaine, Camtel est un opérateur historique surtout parce qu’il reste le dernier sur la marché de la téléphonie, malgré les atouts techniques et technologiques à sa disposition. D’après les statistiques de l’Agence de régulation des télécoms (ART) il y a moins de 4 ans, le secteur de la téléphonie au Cameroun comptait 16,8 millions d’abonnés à fin septembre 2015, contre 16,6 millions en 2014. Sur ce nombre de clients, les trois opérateurs privés cumulaient 98.6%, contre seulement 1.4 % pour Camtel.

Histoire

Elle est créée en 1998 suite à la transformation de la direction des télécommunications du ministère des Postes et télécommunications en société anonyme, à laquelle s’ajouta l’entreprise publique Intelcam, alors responsable des communications téléphoniques internationales. Au départ, pour s’arrimer à la modernité, Camtel s’était dotée d’une  filiale de téléphonie mobile, Camtel-Mobile. Pour des raisons jamais élucidées jusqu’aujourd’hui, cette section sera vendue à l’opérateur de télécommunication sud-africain en 2000.

L’étape suivante aurait dû être la privatisation de la société Camtel, qui n’a pu être réalisée faute d’investisseurs, la société ne bénéficiant pas de licence GSM, principal attrait des investisseurs du secteur de la téléphonie à cette époque. Entre temps les deux opérateurs mobiles présents effectuaient une pénétration fulgurante dans la société Camerounaise. Camtel qui regrettait déjà d’avoir vendu sa section mobile, trouva une parade pour ne pas être trop absent sur le marché. Elle lança en 2005 le service de téléphonie Mobile CT-Phone, basée sur la technologie CDMA.

Gestion hasardeuse

L’entreprise parapublique Cameroon Télécommunications ou Camtel, est l’une des entreprises de souveraineté du Cameroun, et devrait en temps normal être une fierté de tout Camerounais. Opérant dans la téléphonie, elle a longtemps fait la pluie et le beau temps jusqu’à l’arrivée des opérateurs mobiles. En plus d’être la dernière de la classe en termes de performance, Camtel apparait aussi comme la vache à lait des services publics. Au mois de septembre

La Minpostel installe la Dg de Camtel Judith Yah Sunday

Si ce service avait l’avantage de faciliter la communication dans le même réseau, il a très vite démontré ses limites, par la contrainte des terminaux spécifiques à leur technologie. Pendant qu’un téléphone acquis sur le marché local pouvait prendre les deux puces des opérateurs privés, cela n’était pas possible pour les puces Camtel. Le piètre service après-vente, la pénurie des terminaux et le coût trop prohibitif quand il fallait appeler un autre opérateur, ont fini par tuer lentement, mais sûrement le service. Par ailleurs l’entreprise était accusée par les autres opérateurs d’exercer illégalement dans le mobile.

Licence du mobile enterrée

Elle essaiera de corriger cela, et signa le 26 septembre 2014 au ministère des Postes et Télécommunications, la Convention lui octroyant la 4ème licence de téléphonie mobile. La  concession de cette licence, la 4eme au pays, portait sur 15 ans. David Nkotto Emane le directeur de Camtel à l’époque, avait au lendemain déclaré que «la disponibilité» de la licence de téléphonie mobile allait  permettre à Camtel de «lever des fonds et les garantir». Il envisageait alors de lancer les services de téléphonie dès 2015, au bout d’«au moins six mois» de travaux et formalités préliminaires. Bientôt 5 ans, et Camtel est toujours absent sur ce marché du mobile, là où les opérateurs privés déclarent des milliards de chiffres d’affaire chaque année, multiplient les services et font des bénéfices énormes. Le plus historique dans tout cela, c’est que c’est Camtel qui loue la fibre optique à tous ces opérateurs, et pendant qu’ils l’utilisent pour faire des avancées et se hisser au rang des entreprises les plus prospères, l’entreprise étatique elle traine les pieds.

Lire aussi :Urgent : Le Dg de Camtel et sept collaborateurs interdits de sortir du territoire

Vache à lait des services publics

En plus d’être la dernière de la classe en termes de performance, Camtel apparait aussi comme la vache à lait des services publics. Au mois de septembre 2016, elle a été obligée de lancer une vaste campagne de recouvrement forcé des créances sur l’ensemble du territoire national, à la suite de nombreux rappels faits à ses partenaires pour le paiement de leurs consommations mensuelles dont les créances remontaient  à plusieurs mois d’impayés. D’après les chiffres communiqués par l’opérateur historique des télécoms, l’Etat et ses démembrements concentrent la plus grande partie des créances d’un montant estimé à plus de 65 milliards de FCFA. Des entreprises publiques et parapubliques font également partie de la liste des mauvais payeurs.

La Cameroon Radio Television (CRTV), cumulait une dette de 4 milliards de FCFA, la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam) était endettée à hauteur de 1 milliard de FCFA, la compagnie aérienne nationale Camair Co qui n’a pas payé ses factures de téléphone et internet depuis plusieurs mois pour un montant de 200 millions de FCFA. En octobre 2017, Camtel avait également été obligé de suspendre la location de la fibre optique à un opérateur privé de téléphonie, pour se voir payer une somme de 1 milliards 600 millions de Fcfa. Dans d’autres pays, l’entreprise de téléphonie nationale est un fleuron de l’économie et fait la fierté de tout un peuple par les services offerts, et les prix défiants toute concurrence.

Lire aussi :Orange Cameroun accuse Camtel d’abus de position dominante

Au Cameroun la Camtel nationale a du mal d’année en année à se faire une place de choix sur le marché de la téléphonie, qui pourtant est un secteur névralgique. Lors de la 12eme édition du Cameroon Business Forum lundi à Douala, il a été une fois de plus prôné le patriotisme économique. Les Camerounais voudraient bien par patriotisme et par fierté consommer les produits Camtel, mais qu’est-ce que cette entreprise d’Etat offre comme service, en termes de disponibilité, de qualité et de prix ?

Roland TSAPI

Lire aussi :Judith Yah Sunday Épse Achidi est le nouveau DG de Camtel

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More