Nécrologie : Delphine Tsanga s’en est allée

0
Pionnière du mouvement féministe, Delphine Tsanga, l’indéboulonnable ministre des affaires sociales d’Ahmadou Ahidjo et membre d’Elecam nous a quittés jeudi 16 juillet à l’âge de 85 ans.

C’est une des figures emblématiques de la politique nationale camerounaise qui vient de quitter la scène. Delphine Tsanga est la première femme député à l’Assemblée nationale au temps du parti unique et toute première ministre des affaires sociales sous le régime Ahidjo.

Infirmière de formation, dotée d’un diplôme d’Etat obtenu en France, la jeune Delphine  Zanga Tsogo, de son nom de naissance, et Tsanga à l’état civil, s’adonne très tôt à la vie associative et militante. Représentante de ses compatriotes dans une association religieuse en France alors qu’elle était encore étudiante, elle milite dans plusieurs autres mouvements du genre dès son retour au Cameroun. Efecam (Évolution de la femme camerounaise), la branche locale du Conseil international des femmes,… Des associations où elle occupe toujours les premiers rangs, avant d’être investie député à l’Assemblée nationale pendant un mandat de cinq ans (1965-1970).

Lire aussi :Figures : Delphine Zanga Tsogo, pour l’amour de la patrie ?

A la fin de sa législature, elle est nommée vice-ministre de la santé. Cinq ans plus tard, elle est promue au portefeuille du ministère des Affaires sociales. Poste qu’elle occupera pendant plusieurs années qui sera confondue à son image et où elle laisse des empreintes indélébiles jusqu’à son départ du gouvernement en 1983, un an après l’arrivée de Paul Biya au pouvoir.

Elle essaie avec l’ouverture démocratique des années 90 de se rapprocher du Rdpc mais elle sera mise à l’étroit avec d’autres gens de sa génération par les nouvelles figures du parti. Qui voient en eux, des personnes de trop. Frustrée, elle rejoint l’Undp où elle est faite vice-présidente.

Féministe de première heure, portée par l’émancipation des femmes,  elle est aussi à la tête de nombreux organismes internationaux où elle travaille à la promotion des femmes.

En mai 2011, après une longue traversée de désert en politique, elle est nommée membre d’Elecam, organe en charge des élections au Cameroun. Née en 1935 à Lomié  à l’Est Cameroun,  mère de huit enfants, Delphine Tsanga, décède à l’âge de 85 ans. Elle est auteure de deux ouvrages «Vie de femme » et « L’oiseau en cage».

Félix EPEE

Share.

About Author

Laisser un commentaire