Musique : Moni Bile fête ses 35 ans dans la chanson

0

Précurseur du Makossa, l’artiste Moni Bile célèbre ses noces de rubis via le concept «The Moment». Il sera en concert le 3 décembre 2016 à Yaoundé et le 10 décembre à Douala.

Précurseur du Makossa, l’artiste Moni Bile célèbre ses noces de rubis via le concept «The Moment». Il sera en concert le 3 décembre 2016 à Yaoundé et le 10 décembre à Douala.

C’est un monsieur d’une fraicheur juvénile qui s’est adressé à la presse ce lundi 14 novembre 2016 à Douala. Sanglé dans un costume taillé à sa mesure, le grand Moni Bile fait son come-back. En réalisant «The Moment», il entend célébrer la musique avec un accent mis sur la contribution de la jeunesse. Pour ses 35 ans dans le métier (37 exactement), Moni Bile annonce un dîner-dansant à Yaoundé le 3 décembre et à Douala le 10 décembre 2016. L’icône du Makossa pour cet événement, a réuni autour de lui des jeunes chanteurs aux styles différents. « Nous voulons que la jeunesse ait un avenir. Nous voulons les aider à émerger. Après ces années de musique, voilà ce que j’apporte », soutient le doyen. Voilà qui justifie l’une des grosses surprises réservée au public sous peu. « Il s’agira en fait d’un mélange de Cécile Eke, Valdez, Martino Ngallè, Fafa du Coeur, Papy Anza, Lisa, Dug-Z, Andy… Un tasting à déguster dans le maxi-single Moni Bile Story », apprend-t-on.

Plus d’une trentaine d’années de parcours musical entre l’Afrique, l’Europe, les Caraïbes, les Amériques, « on en sort enrichi. Les noces de rubis de Moni Bile, ce sera un concerto déduit de fausses notes », laisse entendre le concerné soucieux de partager son expérience avec la jeunesse. Et surtout de la tenir par la main pour que la musique camerounaise domine le marché africain et ailleurs.

«The Moment », c’est également un régal de plus d’une trentaine de compositions, 20 albums édités, diffusés et commercialisés sur le marché international. On peut citer entre autres : « Osi tapa lambo lam » qui a et continue de secouer le public au-delà des frontières ; « Chagrin d’amour » ; « Tout ça c’est la vie » ; « Makossa ambiance » ; « Bijou », etc.

PARCOURS

Moni Bile doit son succès à la révolution tranquille du Makossa dont il est l’un des précurseurs. Il a inspiré toute une génération d’artistes et d’auteurs-compositeurs contemporains dans le microcosme de ce genre musical. 30 ans après ses débuts prometteurs dans le show-business en Côte d’Ivoire, alors qu’il n’avait que 22 ans, ce jeune Camerounais n’a eu de cesse d’affirmer son style et son talent au travers des albums qui ont marqué son œuvre.

Sa carrière artistique lui a  valu à maintes reprises la consécration suprême au sein de ses pairs. A savoir deux disques d’or, une maracas d’or de la musique moderne africaine, désormais Chevalier de l’ordre de la valeur. A 59 ans, il souhaite remercier tous ceux qui ont contribué à son succès via « The Moment ». Bien qu’il n’ait plus grande chose à prouver dans la musique, il œuvre dorénavant pour l’émergence des jeunes. En tant que président de l’Association pour la culture (Apc) spécialisée dans la fabrication des CD, « nous aidons les jeunes à fabriquer et vendre des Cd. Et si on réussit à atteindre 1000 points de vente, on pourra plus tard vendre le CD à 1000 Fcfa. En mettant des disques, on a lancé la production et la duplication », affirme Moni Bile.

Linda Mbiapa

 

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More