Municipales 2020 : Marcel Yondo pour veut réconcilier les populations de Mouanko

0
C’est une forte mobilisation qu’on a observé samedi, 25 janvier dernier dans les rangs du Mldc du Dr Marcel Yondo, lors du lancement de la campagne électorale dans la Sanaga-maritime.

Fidèle à sa vision pour son village qui l’a vu naître et grandir, l’ancien ministre des Finances du temps du défunt président Amadou Ahidjo est en course pour les municipales de 2020 à la mairie de Mouanko. Et dans sa profession de foi, Marcel Yondo entend réconcilier tous les fils de cet arrondissement fracturé par les clivages sociopolitiques.

Ainsi, à l’issue du lancement officiel de la campagne électorale samedi 25 janvier 2020, c’est dans le village de Malimba-beach, communément appelé « Yôyô » que le Mldc a choisi comme rampe de lancement pour la conquête de la mairie de Mouanko. Moment de forte mobilisation autour du leader du Mouvement pour la Libération et le Développement du Cameroun (Mldc). La grande place du marché de « Yôyo » a accueilli toutes ces populations cosmopolites et multilinguistes de notre pays. Car faut-il le rappeler, ce village comprend les populations camerounaises de toutes les souches et même des pays voisins à l’instar du Nigeria, du Bénin et du Ghana.

Lire aussi :Célébration : rideau sur le Festival Nautique Giselle Ndoumbe

L’équipe du Mldc a reçu un accueil digne des grands jours par ces populations qui ne désirent qu’une seule chose, voir leur quotidien s’améliorer. Et par la voix de leur représentant, ils ont tenu à le faire savoir au Dr Marcel Yondo ainsi qu’à l’équipe qui l’accompagne. Plusieurs allocutions se sont succédées, présentant tour à tour, les différents points du programme d’action du parti. Pour ces derniers qui veulent rompre avec l’inertie qui règne dans cet arrondissement et qui tend à réduire Mouanko en un coin que le bon Dieu lui-même a oublié, «Le changement c’est maintenant».

Pour Marcel Yondo, « Yoyo n’a pas été choisi par hasard pour l’ouverture de la campagne par le bureau de campagne du parti.» Pour lui en effet, «c’est la future côte d’Azur du Cameroun.» Le Mldc entend faire de ce coin, un pôle de tourisme en attendant les grandes «réalisations utopiques» du parti du flambeau ardent. Les populations ont exprimé des inquiétudes et leur problème réel qui est celui du désenclavement. En ce moment où la saison sèche règne en maître, les riverains sont noyés dans un nuage de poussière, ce qui est à l’origine de plusieurs maladies.

Pour rappel, après le lancement de la campagne le samedi à Malimba-beach « Yôyo », la caravane du Mldc s’est ébranlée le lendemain dimanche dans plusieurs artères de la ville de Mouanko et spécifiquement, dans les quartiers où réside une forte population des Camerounais ressortissants des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Pour Endrich, un déplacé interne qui vit à Mouanko depuis bien d’années et qui a accueilli ses frères déplacés internes depuis le déclenchement de la crise : « Nous savons que vous êtes l’homme de la situation pour le changement à Mouanko. Nous avons décidé comme un seul homme de vous voter le jour du scrutin. Nous savons que vous réussirez à fédérer toutes les couches de cet arrondissement, y compris nous du NOSO.»

CHEIKH RADYKHAL EPANDA

Share.

About Author

Laisser un commentaire